Show Less

La circulation des savoirs

Interdisciplinarité, concepts nomades, analogies, métaphores

Edited By Frédéric Darbellay

Dans notre société de communication, de connaissances mobiles et d’incertitude, la production et la diffusion des savoirs scientifiques connaissent une accélération particulièrement marquée. Les savoirs s’entrecroisent en dépassant les frontières entre les disciplines des sciences humaines et sociales et des sciences naturelles, de la vie et des technologies. Comment des concepts, des théories ou des méthodes circulent, s’échangent, s’empruntent, se transfèrent et se transforment dans le passage d’une discipline à l’autre ? En quoi cette pratique interdisciplinaire est-elle une plus-value créative dans la production de connaissances nouvelles pour comprendre des problèmes impossibles à résoudre à partir d’un seul regard discipliné ? Ce livre est un appel au dépassement des frontières arbitraires entre les communautés disciplinaires, un appel à la créativité scientifique sous contrainte de rigueur et une heureuse contribution à un nouveau style de pensée interdisciplinaire.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Auteurs 241

Extract

Auteurs Bernard Ancori Professeur d’épistémologie et d’histoire des sciences et des techniques à l’Université de Strasbourg. Il y dirige l’Institut de Recherches Interdis- ciplinaires sur les Sciences et la Technologie (IRIST). Il est également Vice-président de Sciences en société de l’Université de Strasbourg. Ses intérêts intellectuels s’inscrivent dans le sillage de sa double formation : d’une part, un doctorat en sciences de l’information (1979) l’a conduit à une réflexion sur les théories actuelles de la complexité et leur utilisa- tion dans une modélisation de certains aspects de l’évolution de nos so- ciétés; d’autre part, un doctorat d’État en sciences économiques (1990), mené dans une perspective d’anthropologie historique, l’a incité à pro- longer un questionnement sur l’émergence et l’utilisation de la monnaie frappée en lien avec l’apparition et l’évolution de ce que nous appelons un sujet connaissant, en une interrogation sur la situation actuelle d’un tel sujet dans des sociétés occidentales de plus en plus réduites à leur seule dimension économique. À la croisée des développements récents des sciences cognitives et de la sociologie des réseaux, ses recherches actuelles s’inscrivent dans le domaine Sciences, technologies, sociétés, et elles visent à produire une épistémologie naturalisée au sens de Willard Van Orman Quine. Jacques Baillé Professeur émérite de sciences de l’éducation à l’université Pierre-Men- dès-France de Grenoble. Après avoir conduit à l’université des Sciences et Techniques du Languedoc de Montpellier des...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.