Show Less

La carrière du Bodhisattva dans l’Avataṃsaka-sūtra

Matériaux pour l’étude de l’Avataṃsaka-sūtra et ses commentaires chinois

Series:

Hyung-Hi Kim

L’école de l’Ornementation fleurie (chinois Huayan, qui remonte au sanscrit Avataṃsaka), d’inspiration philosophique et mystique, est une des manifestations majeures du bouddhisme d’Asie orientale (Chine, Corée, Japon).
Cet ouvrage présente quelques passages de commentaires chinois du texte canonique de base de l’école, traduite en français et annotés. Ce texte porte le titre sanscrit de Avataṃsaka-sūtra (chinois Huayanjing « Texte doctrinal de l’Ornementation fleurie »). Les commentaires chinois choisis sont deux commentaires perpétuels, le Tanxuanji de Fazang (643–712), un moine éminent, systématisateur de la doctrine Huayan, et le Xinhuayanjinglun de Li Tongxuan (635–730), un laïque et un grand mystique. Ils concernent des points essentiels du système chinois de l’Ornementation fleurie : l’interpénétration universelle de toutes choses, le symbolisme luxuriant des rétributions karmiques, le rôle de la foi dans le progrès spirituel et le cursus des cinq enseignements.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Avant-propos 15

Extract

15 Avant-propos La littérature Avatasaka comprend un ensemble considérable de textes canoniques et de commentaires qui décrivent la carrière du Bodhisattva par étapes. Le principal texte canonique existe en deux versions chinoises; celle de l’Avatasaka ancien (T278; 60 juan) traduite par Buddhabhadra en 418-420 et celle de l’Avatasaka nouveau (T279; 80 juan) traduite par iknanda en 695-699. Elles s’intitulent toutes deux en chinois Dafangguang Fohuayanjing , par abrévia- tion Huayanjing Des deux commentaires perpétuels traités dans cet ouvrage, l’un est le Tanxuanji (T1733; ) de Fazang (643-712), l’autre le Xinhuayanjinglun (T1739; ) de Li Tongxuan (635- 730). La carrière du Bodhisattva de l’Avatasaka compte 52 étapes ou degrés; à savoir, les dix pensées de foi, les dix résidences, les dix pratiques, les dix transferts, les dix terres, plus l’Eveil égal et l’Eveil merveilleux. Dans toutes ces étapes ou degrés, la production par conditions (prattyasamutpda) régit l’apparition des causes et des fruits. Dans la carrière du Bodhisattva, la production de la pensée de l’Eveil (bodhicitta !) est une cause primordiale qui déclenche cette pensée et la fait aboutir à son fruit; l’Eveil insurpassable, correct et complet (anuttarasamyaksabodhi), en abrégé l’Eveil correct ("#). La description de l’Avatasaka est composée de manière symbo- lique, elle est si vaste, si dynamique et métaphorique que le lecteur pourrait s’y égarer. Nous en avons traité surtout en suivant le commen- taire de Li Tongxuan, un laïque, grand mystique. D’autre part,...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.