Show Less
Restricted access

Corps écrit, corps écrivant

Le corps féminin dans les littératures francophones des Amériques

Series:

Christine K. Duff and Claudia Labrosse

Cet ouvrage vise à cerner la place qu’occupe le corps féminin dans la production littéraire francophone des Amériques et des Caraïbes en invitant chacun(e) de ses auteur(e)s à s’interroger sur le topos que constitue la chair féminine dans l’écriture fictionnelle. Il est clair que le corps, pour les femmes, est bien un lieu à partir duquel écrire, mais en lui s’inscrivent aussi les enjeux d’une société, d’une culture et d’une poétique. L’écriture du corps féminin, qu’elle définisse la position d’un sujet-corps dans la narration ou l’ensemble de ses représentations textuelles, se transforme-t-elle en fonction de variables comme l’emplacement géographique, la période historique, le cadre socio-culturel (pouvant être marqué par l’expérience de l’esclavagisme dans les Caraïbes ou encore la répression de l’Église catholique dans le contexte canadien français) ? Conserve-t-elle, en dépit de tout, des éléments communs ? Voici les questions auxquelles il devient possible de répondre à la lecture des douze articles colligés dans ce collectif réunissant des chercheur(e)s d’origines diverses.
Show Summary Details
Restricted access

Le corps de la femme, une épopée ducharmienne : La fille de Christophe Colomb

Extract



Hélène AMRIT

Écrire sur la représentation du corps féminin dans la littérature francophone des Amériques et des Caraïbes, sans une étude sur le corps de Colombe dans La fille de Christophe Colomb de Réjean Ducharme, serait un oubli regrettable. En effet, Colombe, la fille de Christophe Colomb, qui est le personnage principal, est une jeune femme dont le corps subira de nombreuses maltraitances et amputations tout au long du récit. À elle seule, Colombe Colomb supporte toutes les violences corporelles qu’une femme peut rencontrer. Elle devient dès lors un personnage de synthèse, de recomposition des personnages féminins maltraités dans l’art romanesque. Cependant, nous verrons que ce corps, inscrit dans la mémoire du lecteur, se présente dans le texte de façon fragmenté et dispersé. Il n’existe pas vraiment de description complète de Colombe. Dans cette étude, nous observerons que le corps de Colombe s’inscrit dans l’écriture comme un corps déchiqueté et éparpillé au milieu des mots. Puis, il nous faudra en « rapailler » les morceaux pour obtenir un portrait physique. De Colombe, son entourage ne voit que son corps. C’est ce corps féminin qui semble attirer toutes les violences. Ainsi, la libération des désirs et des phantasmes des personnages qui l’entourent, vient sans cesse l’agresser physiquement. Cette histoire de Colombe rappelle bien sûr l’œuvre de Sade. Cependant, Colombe, si elle a bien les traits physiques...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.