Show Less
Restricted access

Voir l’habit

Discours et images du vêtement du Moyen Âge au XVII e siècle

Series:

Edited By Danièle Duport and Pascale Mounier

Les écrivains et les artistes du Moyen Âge et de l’âge moderne font souvent référence à la manière de se vêtir. Ils envisagent le vêtement du point de vue de son apparence – comme objet référentiel – ou comme un signe vers autre chose – vers un second élément, concret ou abstrait.
Le présent volume propose une série d’enquêtes sur la poétique du vêtement élaborée du XIII e siècle au XVII e siècle, issues d’un colloque organisé à Caen en mars 2014. Il analyse la représentation de l’ensemble de la tenue, c’est-à-dire du vêtement en soi, des attributs et des accessoires qui fonctionnent métonymiquement avec lui, à partir du double discours tenu : celui sur « l’habit » – nous dirions aujourd’hui plutôt « les habits » – et celui de l’habit. Il montre que le plus souvent les deux types de visions se croisent dans les textes et dans les images produits. La variété des angles d’attaque des analyses rassemblées permet le repérage d’éléments de convergence entre les deux grands genres de représentation envisagés – verbal et plastique – ainsi que l’appréciation de la spécificité de chacun d’eux.
Show Summary Details
Restricted access

Les implications historiques de l’habit dans De la vicissitude ou variété des choses en l’univers de Loys le Roy

Extract



L’intérêt fréquent pour la diversité des manières de se vêtir à la Renaissance, intérêt qui sert très largement l’entreprise éditoriale au point de susciter un genre nouveau, le recueil d’habits1, diffère de l’analyse que Loys Le Roy en propose dans son traité De la vicissitude ou variété des choses en l’univers, paru en 15752. Cet érudit connaît bien les relations ← 13 | 14 → de voyage, leurs descriptions du Nouveau Monde, de l’Orient et de l’Asie, qu’il cite, tout comme certaines monographies sur les peuples. Pourtant il ne procède pas à un état de la variété proche ou lointaine, il dévie l’observation des apparences de l’altérité vers une lecture autre. Comme l’indique le titre étendu du traité, il recherche les idées inédites, lorsque c’est possible, alors que paradoxalement le livre repose sur un montage complexe de citations innombrables.

Plus qu’il n’étudie précisément le vêtement, il s’intéresse à son évolution en fonction de la diversification croissante des activités qui lui sont liées et de l’irrésistible faculté humaine à inventer du nouveau. L’habit venant témoigner dans un vaste système que l’auteur a élaboré sa vie durant, on ne trouvera par conséquent aucune description particulière de costume, aucune allusion au raffinement de l’habit masculin au temps de Charles IX et des débuts de Henri III, habit dont les excès alimentent la diatribe. Le Roy...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.