Show Less
Restricted access

Sujet, fidèle, citoyen

Espace européen (XIe-XXIe siècles)

Series:

Dominique Avon

La recherche de l’objectivation du « sujet » à travers le temps et l’espace emprunte ici un chemin inédit. Tenant compte des travaux de philosophes comme Michel Foucault, Jürgen Habermas ou John Rawls, le travail collectif réalisé dans cet ouvrage vise à saisir la problématique de la dialectique du politique et du religieux, sans la focaliser sur la question du pouvoir ou de l’Etat. La particularité des expériences européennes au cours du millénaire écoulé y est soulignée : il y a eu une manière nouvelle de placer l’être humain au centre d’un corps social en le dotant de droits et de devoirs à titre personnel. Mais elle est doublement relativisée : d’une part parce que ses fondements ne peuvent être détachés de son environnement méditerranéen – les sujets-fidèles de la Chrétienté médiévale n’ont pas vécu dans l’ignorance de l’expérience des sujets-fidèles de l’Islam ou des communautés juives – ; d’autre part parce que la reconnaissance du « citoyen » et la possibilité de ne plus être « fidèle » d’une religion donnée n’a pas obéi à un mouvement linéaire conduisant le « sujet » d’un état d’hétéronomie à un état d’autonomie. C’est en tenant compte de cette complexité du passé qu’il devient possible de mieux négocier les défis du présent.
Show Summary Details
Restricted access

Une étude en miroir : la place des musulmans dans le droit hispanique chrétien (XIe-XVe siècles)*: Marisa Bueno et John Tolan

Extract

Marisa BUENO, RELMIN et John TOLAN, Université de Nantes

Une étude en miroir : la place des musulmans dans le droit hispanique chrétien (XIe-XVe siècles)*

Quelle importance est donnée à l’appartenance religieuse dans les systèmes légaux européens ? De nos jours dans les démocraties européennes, au moins en théorie, la religion est un choix individuel et personnel, qui n’affecte pas le statut légal, qui est le même pour tout citoyen, de toutes confessions confondues. Mais cette égalité devant la loi est le fruit de longues transformations, comme l’atteste la lente et pénible évolution de ce qu’on appelle « l’émancipation » des juifs aux XVIIIe et XIXe siècles1.

Dans les sociétés médiévales, tant musulmanes que chrétiennes, l’appartenance à une communauté confessionnelle était au contraire un facteur déterminant du statut légal. L’article de Farid Bouchiba et d’Ahmed Oulddali met en exergue la place que certains juristes musulmans de l’Espagne médiévale (en particulier le Zahirite Ibn Hazm) accordent aux dhimmis (juifs et chrétiens). Une étude en miroir de la place accordée aux musulmans dans le droit chrétien en Espagne entre le XIIe et le XVe siècle est ici proposée2. En abordant cette période longue, le but n’est pas d’être exhaustif, le nombre de textes de lois promulgués et les travaux sur le sujet étant trop importants, mais de donner une idée...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.