Show Less
Restricted access

Sujet, fidèle, citoyen

Espace européen (XIe-XXIe siècles)

Series:

Edited By Dominique Avon

La recherche de l’objectivation du « sujet » à travers le temps et l’espace emprunte ici un chemin inédit. Tenant compte des travaux de philosophes comme Michel Foucault, Jürgen Habermas ou John Rawls, le travail collectif réalisé dans cet ouvrage vise à saisir la problématique de la dialectique du politique et du religieux, sans la focaliser sur la question du pouvoir ou de l’Etat. La particularité des expériences européennes au cours du millénaire écoulé y est soulignée : il y a eu une manière nouvelle de placer l’être humain au centre d’un corps social en le dotant de droits et de devoirs à titre personnel. Mais elle est doublement relativisée : d’une part parce que ses fondements ne peuvent être détachés de son environnement méditerranéen – les sujets-fidèles de la Chrétienté médiévale n’ont pas vécu dans l’ignorance de l’expérience des sujets-fidèles de l’Islam ou des communautés juives – ; d’autre part parce que la reconnaissance du « citoyen » et la possibilité de ne plus être « fidèle » d’une religion donnée n’a pas obéi à un mouvement linéaire conduisant le « sujet » d’un état d’hétéronomie à un état d’autonomie. C’est en tenant compte de cette complexité du passé qu’il devient possible de mieux négocier les défis du présent.
Show Summary Details
Restricted access

Les difficultés du processus de sécularisation dans l’Espagne du XIXe siècle: Raquel Sánchez-García

Extract

Raquel SÁNCHEZ-GARCÍA, Universidad Complutense (Madrid)

Les difficultés du processus de sécularisation dans l’Espagne du XIXe siècle

Le processus de construction de l’Etat libéral en Espagne a été très marqué par les tensions entre l’Eglise catholique et les forces politiques libérales. Ce processus a évolué au fil du XIXe siècle, avec des hauts et des bas, sous la forme d’une « guerre culturelle », comme l’ont souligné certains spécialistes1. Ce concept de guerre culturelle appliqué au conflit Eglise-Etat en Espagne peut s’expliquer par l’existence de deux façons opposées de comprendre la politique, soutenues par deux univers discursifs totalement différents. Le processus est resté vivant tout au long du XIXe siècle et il s’est prolongé au cours du siècle suivant en raison d’une sécularisation tardive. Au début du XXIe siècle, la présence de l’Eglise catholique dans le débat public espagnol reste très importante.

Les relations entre l’Eglise et l’Etat en Espagne ont été historiquement conditionnées par l’expulsion des minorités religieuses non-chrétiennes (juifs et musulmans en 1492 et 1609, respectivement) et par la persécution et la répression des protestants. 1492 fut aussi un moment symbolique parce que le royaume de Grenade (le dernier bastion musulman dans la péninsule) fut alors incorporé à la Monarchie Hispanique comme un royaume chrétien. L’unité religieuse de la Monarchie fut donc comprise en termes politiques La cons...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.