Show Less
Restricted access

Le Défi du roman

Narration et engagement oblique à l’ère postmoderne

Series:

Elisa Bricco

Cet ouvrage propose une réflexion sur le roman contemporain depuis 1980 et constate que la pratique de l’écriture fictionnelle en prose n’a jamais été aussi vivante qu’aujourd’hui. La première partie présente une mise au point sur les motivations des lecteurs d’œuvres de fiction et sur les spécificités de celles-ci dans le contexte contemporain. Un panorama des ouvrages critiques de référence propose un aperçu des principaux auteurs et des traits dominants de leurs œuvres. Dans la deuxième partie, une étude critique plus serrée de quelques romans analyse leurs liens possibles avec l’esthétique postmoderne. La troisième partie est consacrée à l’engagement « oblique » des écrivains qui se posent dorénavant en témoins privilégiés du monde contemporain, selon une posture tout à fait caractéristique de l’écriture romanesque d’aujourd’hui.
Show Summary Details
Restricted access

1. Femmes en marge

← 116 | 117 → 1. Femmes en marge

Extract

La manière dont le roman contemporain affronte les problématiques sociales est très variable et souvent les problèmes ne sont pas exprimés ouvertement, mais seulement esquissés, suggérés dans le récit. On constate souvent la présence d’une interrogation concernant un certain aspect de la vie des personnages qui nous sollicite parce que nous y entrevoyons une possible faille dans la compacité apparente de la vie contemporaine. Cette réaction intime et personnelle est à la base de ma lecture de quatre romans contemporains qui mettent en scène un personnage féminin aux caractéristiques comportementales très similaires.

Rose Mélie Rose de Marie Redonnet1, Rosie Carpe de Marie NDiaye2, La Chanson des mal-aimants de Sylvie Germain3 et Leur histoire de Dominique Mainard4 sont des romans écrits par quatre écrivaines qui n’appartiennent pas à des courants littéraires, à des écoles ou des groupes particuliers, et ne peuvent pas être rassemblées sous une quelconque étiquette commune ; pourtant elles racontent l’histoire de quatre femmes qui, somme toute, se ressemblent beaucoup.

Les quatre héroïnes, Mélie, Rosie Carpe, Laudes-Marie Neigedaoût, Nadejda-D., sont des jeunes femmes normales en apparence : elles vivent des existences qui peuvent être considérées comme ordinaires, sont indépendantes, étudient et ensuite travaillent, rencontrent des hommes et ont des enfants, mais elles sont irrémédiablement seules au monde. Au fil des pages, on se rend compte que chez elles la solitude est accompagn...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.