Show Less
Restricted access

Laïcités et musulmans, débats et expériences

(XIXe-XXe siècles)

Series:

Edited By Amin Elias, Augustin Jomier and Anais-Trissa Khatchadourian

L’islam est-il compatible avec la laïcité ? Ce type de questions est récurrent – l’actualité nous le rappelle sans cesse. Et nombreux sont ceux qui y répondent par la négative. Issu d’un colloque de jeunes chercheurs organisé en janvier 2012 à l’Université du Maine, cet ouvrage expose à l’inverse la variété des rapports qu’entretiennent les acteurs musulmans avec la laïcité, dans toutes ses formulations. Cette variété de relations est ici envisagée dans le temps long et en différents espaces (Europe occidentale, Balkans, Proche-Orient, Afrique du Nord, Inde …), ce qui met à jour des perspectives originales et des débats méconnus en France. Les contributions rassemblées montrent ainsi combien la laïcité est un concept en mouvement, sujet à de nombreuses interprétations et mobilisé dans des perspectives variées. Ces infi nies combinaisons intellectuelles et politiques entre musulmans et laïcités convaincront de la nécessité de cesser d’opposer terme à terme des concepts dont le sens est insaisissable hors de la parole des acteurs.
Show Summary Details
Restricted access

L’islam comme contre-proposition au modèle européen laïque. Etude de cas : Hassan al-Bannâ fondateur des Frères musulmans (1906-1949)

Extract

AMIN ELIAS

L’islam comme contre-proposition au modèle européen laïque. Etude de cas : Hassan al-Bannâ fondateur des Frères musulmans (1906-1949)

« Printemps arabe »1 ou « hiver islamique »2, peu importe. En réalité, les pays de langue arabe et majoritairement musulmans sont en train, depuis la chute de Ben Ali en Tunisie le 14 janvier 2010, de traverser l’une des périodes les plus critiques de leur histoire politique et intellectuelle. Ces mobilisations contestataires lancées par des jeunes révoltés contre la « corruption » et le règne « des hommes d’affaires » revendiquant « libertés, justice sociale et démocratie » sont regagnées par la suite par les mouvements islamiques. Hizb Al-Nahda (Parti de la Renaissance), version tunisienne des Frères musulmans3, remporte les élections législatives en Tunisie avec 42% des votes4. Hizb al-huriyya wa-l-’adâla5, branche politique des Frères musulmans égyptiens, réussit à obtenir 40% du scrutin6. Ces deux partis puisent leurs idées politiques dans la pensée de Hassan al-Bannâ. ← 45 | 46 →

Mené par un « ressentiment »7 contre l’Europe, Hassan al-Bannâ lutte toute sa vie durant contre le modèle occidental laïque caractérisé par la séparation du religieux et du politique, la neutralité de l’Etat vis-à-vis de toutes les religions existant sur son territoire, la garantie de « la liberté de conscience » de tous ses citoyens et le respect de « l’égalité morale des individus »8. Résumant ce modèle laïque par...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.