Show Less
Restricted access

Le sacré dans la littérature contemporaine : expériences et références

Series:

Edited By Myriam Watthée-Delmotte and Aude Bonord

Cet ouvrage propose d’analyser les articulations entre la spiritualité et la littérature à la fois en tant qu’émergence du sujet et constitution d’une communauté symbolique. D’une part il rend justice, dans les lettres contemporaines, à la variété des formes d’expression du sacré, de la présence d’un invisible au-delà du visible, ou du surnaturel ; d’autre part il observe comment la littérature s’inscrit d’une manière singulière dans le patrimoine immatériel marqué par les traditions religieuses. Cette réalité complexe se configure d’une manière différente au sein de l’histoire littéraire et culturelle française, anglo-américaine et hispano-américaine, qui sont les trois territoires textuels et contextuels ici évoqués.
Show Summary Details
Restricted access

La lecture du Cantique des cantiques et ses résurgences culturelles

Extract



HANS AUSLOOS1

Le livre vétérotestamentaire du Cantique des cantiques (Ct) est un des rares livres dans lequel le nom de Dieu n’est pas du tout présent2. Néanmoins, le judaïsme et le christianisme l’ont accepté comme « écriture sainte » dans leurs canons respectifs. D’une part, cette acceptation dans la Bible a généré une interprétation assez étroite dans la tradition judéo-chrétienne. D’autre part, c’est sans doute précisément grâce à sa place dans la Bible que ce livre a pu influencer, même jusqu’à ce jour, la littérature occidentale tout comme les arts plastiques et la musique3. ← 129 | 130 →

Dans la littérature, le Cantique est présent d’une manière assez discrète. Évidemment, il y a les traductions multiples et les commentaires sur le Cantique à côté de l’usage de ce livre dans le contexte des textes liturgiques de toutes sortes. De plus, il y a de fréquentes allusions au Cantique dans la littérature profane. Néanmoins, ces allusions dans la littérature sont souvent très subtiles : le lecteur qui ne connaît pas le livre biblique du Cantique ne pourra guère les identifier ou les reconnaître. Dans plusieurs de ces œuvres, il est perçu comme littérature religieuse, même si Dieu en est absent. C’est le cas jusqu’à « l’interrogation » du Cantique en 1948 par Paul Claudel. Pour d’autres, ce texte paraît plutôt être...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.