Show Less
Restricted access

L’Etat au pays des merveilles

L’Etat et le projet étatique en Nouvelle-Calédonie

Peter Lindenmann

L’Etat au pays des merveilles décrit un projet de construction d’état contemporain. En Nouvelle-Calédonie, une ancienne colonie française dans le Pacifique Sud, une situation de conflit dans les années 80 a engendrée une succession de statuts cherchant à régler la situation difficile d’un territoire dépendant, mais ne pas intégré, d’un état européen distant de 20'000 km. L’Accord de Nouméa, conclu en 1998 entre loyalistes, indépendantistes et l’Etat central, a pavé la route pour une émancipation évolutive de la Nouvelle-Calédonie. Des transferts de compétences irréversibles, accompagnés par des formations préparatoires pour les futurs administrateurs et les crédits nécessaires sont le moyen de choix de la France pour accompagner le projet étatique calédonien. Ce livre, écrit dans une perspective de départ d’une tribu, d’une commune rurale en brousse, cherche à illuminer l’intérieur de ce processus à long terme pour comprendre le comment et le pourquoi de cette transformation de conflit réussie. Basé sur une longue recherche de terrain et un grand nombre d’entretiens, le livre fait le cas d’un projet étatique différent, sur une trajectoire unique et s’éloignant de plus en plus de la France métropolitaine.
Show Summary Details
Restricted access

IX. Agriculture

Extract



1. Introduction

L’agriculture est quelque chose d’important dans la région de Bourail. « Bourail, c’est le berceau agricole de la Nouvelle-Calédonie » (Paul Sarlet 16.11.2004). Ce constat date de l’époque du pénitencier quand des forçats furent conduits à Bourail pour y être installés en tant que paysans. Mais aujourd’hui, l’agriculture comme entreprise économique est marginale, elle ne contribue qu’à 2,5% au GDP du pays. En revanche, quand il s’agit de l’identité, ce secteur est très important. Plusieurs institutions intervenant dans le secteur agricole à un titre ou un autre sont rassemblées à Bourail. On y trouve, fait unique des communes de brousse en Province Sud, une succursale de la Chambre de l’agriculture (voir sous-partie 3.). Dans le quartier FSH en haut de la route en direction de Bouirou, il y a un dock de l’OCEF Pommes de terre. Les bureaux de la Direction du développement rural sont situés juste derrière. Au nord de Bourail, caché dans la forêt, s’élève l’abattoir qui fournit une bonne partie de la viande consommée en Nouvelle-Calédonie. À Nessadiou se trouve une station de recherche agricole ainsi que l’Étalonnerie de la Nouvelle-Calédonie. Au village il y a une succursale du SIVAP et du CAM. Bourail devient cependant véritablement la capitale agricole du pays pendant un weekend en août lorsque se déroule la foire agricole de Bourail. À ce moment, toutes les personnes engagées dans l’agriculture, l’...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.