Show Less
Restricted access

La liaison : approches contemporaines

Series:

Edited By Christiane Soum Favaro, Annelise Coquillon and Jean-Pierre Chevrot

La liaison est un phénomène phonologique typiquement français, qui consiste à prononcer la consonne finale d’un mot lorsque celui-ci précède un mot comportant une voyelle initiale ( les [z] écrans). Dans bien des cas cependant, il est possible de prononcer aussi bien avec liaison que sans liaison ( ainsi dans mais [z] enfin). Cela confère à la liaison un caractère variable et hétérogène, dont la complexité, depuis les années 40, ne cesse d’intriguer les chercheurs. À date récente, la constitution de grands corpus oraux, tel PFC (Phonologie du Français Contemporain) a relancé l’étude de la liaison. Le présent ouvrage propose une revue à la fois large et précise des dernières recherches dans le domaine, d’un point de vue aussi bien linguistique que psycholinguistique et sociolinguistique. Il rend compte d’études nouvelles sur le traitement de la liaison dans la communication orale, mais aussi en production écrite ou chez des personnes atteintes de pathologies du langage. Il s’adresse tant aux spécialistes qu’aux étudiants en sciences du langage désireux de s’instruire à propos de ce phénomène phare de la phonologie du français.
Show Summary Details
Restricted access

Chapitre 6: La liaison à l’interface entre l’oral et l’écrit: Christiane Soum-Favaro, Cecilia Gunnarsson, Aurélie Simoës-Perlant, Pierre Largy

Extract

CHRISTIANE SOUM-FAVARO, CECILIA GUNNARSSON, AURÉLIE SIMOËS-PERLANT, PIERRE LARGY

L’un des éléments qui se dégage de l’étude de l’apprentissage de l’orthographe lexicale est que les activités cognitives qu’il suscite se situent à l’interface avec la langue orale. Le rythme de l’apprentissage varie fortement d’une langue à l’autre, en fonction de la façon dont l’information orale est codée à l’écrit. Seymour, Aro et Erskine (2003) montrent que, lorsqu’un enfant italien est capable de lire 95% des mots de sa langue (régulière), un enfant français ne peut en lire que 70%. Côté écriture, Véronis (1988) estime que la maîtrise des règles de conversion phonème-graphème ne permet d’écrire que la moitié des mots du français. A ce jour, l’interface oral/écrit est explorée à travers l’étude de l’apprentissage des configurations orthographiques des mots, l’orthographe lexicale, et à travers celle de l’acquisition des relations morpho-syntaxiques entre les mots, ou orthographe grammaticale. Nous souhaitons ici explorer un aspect peu abordé de l’orthographe lexicale : la production écrite sous dictée de syntagmes comportant une liaison. En effet, si l’acquisition de la liaison en production orale est bien documentée (cf. ci-dessous), on sait très peu de choses sur sa mise en œuvre à l’écrit (e.g., Boutin & Lyche, ce volume ; Dugua & Baclesse, 2010, ce volume ; Gunnarsson & Soum-Favaro, 2009 ; Mesquida, Largy, Soum-Favaro & Gunnarsson, 2010 ; Soum-Favaro, Gunnarsson & Largy, 2010) et sur les liens entre les...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.