Show Less

Le changement en français

Etudes de linguistique diachronique

Series:

Edited By Bernard Combettes, Céline Guillot, Evelyne Oppermann-Marsaux, Sophie Prevost and Amalia Rodriguez Somolinos

Cet ouvrage réunit une sélection d’articles issus du colloque international « Diachro 4 - Le français en diachronie », qui s’est tenu à l’Université Complutense de Madrid du 22 au 24 octobre 2008. Les contributions sont axées essentiellement autour de trois grands thèmes : le français préclassique et classique en diachronie ; l’énonciation et la linguistique textuelle en diachronie ; les structures interrogatives et les constructions clivées. Un thème transversal apparaît tout au long de cet ensemble : celui de la périodisation, du choix des critères permettant la reconnaissance d’étapes successives dans le changement linguistique.
Les études proposées ici constituent un ensemble bien représentatif des diverses tendances, théoriques et méthodologiques, qui traversent actuellement le champ de la linguistique diachronique du français, en France comme à l’étranger.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Pierre LE GOFFIC Le développement et la place des clivées en français 271

Extract

Le développement et la place des clivées en français Pierre LE GOFFIC Université Paris III – UMR 8094 ‘Lattice’ L’analyse synchronique et diachronique des phrases dites «clivées» (français moderne: C’est Paul qui a gagné) a suscité récemment et continue à susciter de nombreux travaux (cf. ce recueil), mais garde néanmoins bon nombre de points obscurs, tant sur l’analyse du phénomène en lui-même que sur les raisons de sa fortune en français. Le présent article se propose un double but. Au plan théorique général, on essaiera de proposer une analyse – essen- tiellement synchronique – du clivage, sur des bases morphosyntaxiques, à partir de l’idée centrale d’identification, qu’on tentera de préciser: identifica- tion entre quoi et quoi? par quels moyens? D’où l’examen de ce, de qui, que,... introduisant des «relatives» d’un type bien particulier, et de l’ensemble de la structure autour de être. Cette analyse en termes d’identification se laisse facilement mettre en correspondance avec une analyse pragmatique en termes de focalisation. Au plan diachronique, on s’interrogera, après et avec d’autres, sur les rai- sons de l’apparition et du développement du clivage en français. Les raisons traditionnellement invoquées depuis Jespersen (le clivage comme méca- nisme de focalisation compensant les rigidités de l’ordre des mots et l’absence de souplesse intonative) n’expliquent pas le développement paral- lèle du clivage présent dans l’interrogation dite périphrastique (Qui est-ce qui...?). On proposera donc une...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.