Show Less

Les affixes anglais, productivité, formation de néologismes et contraintes combinatoires

De la diachronie à la synchronie

Ives Trevian

Prenant en compte les données fournies par les dictionnaires en ligne et en libre accès de langue anglaise soumis à un métamoteur de recherche ultraperformant, cet ouvrage propose une analyse diachronique et synchronique systématique des affixes anglais, y compris de ceux que l’on peut qualifier de « strictement savants ».
L’examen du corpus particulièrement volumineux constitué dans le cadre de cette étude permet aussi bien de rendre compte de la productivité des constituants morphologiques hérités des fonds germanique et roman et de leur contribution respective à la formation de néologismes que de cerner leurs contraintes combinatoires. Dans une approche qu’il a voulue résolument interdisciplinaire, l’auteur confronte ses conclusions aux principes énoncés par les écoles de morphologues les plus représentatives, notamment par les tenants de la stratification lexicale, de la phonologie cyclique et de l’ordonnancement par degré de complexité.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Chapitre 1. Les préfixes, principes généraux 15

Extract

Chapitre1 Les préfixes, principes généraux 1. Données numériques brutes et premier affinement L¶intégralité de notre corpus permet de dénombrer 1087 éléments mor- phématiques initiaux, consignés comme entrées distinctes sous la forme X- (exemples: circum-, crypto-, tele-, re-...). D¶un dictionnaire à l¶autre, la définition de ces éléments est susceptible de varier entre celle de pré- fixe ou de quasi-morphème (combining form) initial. Sur ces 1087 élé- ments, 872 (dont en 750 en -o), d¶origine grecque à près de 90%, ressor- tissent effectivement à cette taxinomie, telle que jadis définie par Guierre (1979): (acantho-, aceto-, cteno-, cyano-, stego-, strepto-...) et sont clas- sés dans cette catégorie dans la majorité des ouvrages consultés1. Un premier affinement impose donc d¶éliminer ces formes de toute tentative de constitution d¶inventaire des préfixes utilisés en langue an- glaise, à l¶exception d¶une trentaine d¶entre elles qui, à l¶évidence de la section qui suit, ont indéniablement acquis statut de préfixe par leur spé- cialisation sémantique dans la langue courante et leur productivité dans la formation de néologismes non savants. 1 A Cross Reference of Latin and Greek Elements, dictionnaire en ligne des racines productives classiques, non pris en compte dans notre constitution de corpus, dé- nombre pas moins de 1780 éléments quasi-morphématiques initiaux en -o. 16 2. Premier inventaire Après mise à l...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.