Show Less

Les Incertitudes de la présence

Identités narratives et expérience sensible dans la littérature contemporaine de langue française- Algérie-France-Québec

Daniel Marcheix

Les parcours identitaires fictifs que donnent à lire de nombreux récits contemporains se nourrissent de leur ancrage dans la phénoménalité du sensible. Cet ouvrage est consacré à l’étude de cette corrélation, aux modalités de sa mise en discours et à ses effets en termes de signification. Les œuvres analysées sont algériennes, françaises, québécoises et appartiennent donc à la littérature de langue française considérée en extension, sans les insidieuses hiérarchisations dont est trop souvent porteuse la notion de littérature francophone. L’auteur y examine les opérations énonciatives et narratives par lesquelles se déploient les expériences sensibles de personnages qui sont d’abord et avant tout des corps sentants et percevants. Puis il montre comment de ces modes de présence au monde sensible surgissent des formes de vie qui sont précisément les manifestations signifiantes d’identités conçues comme des effets induits par les ressources formelles des textes.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

6. Les espaces hébertiens de l’enfance 99

Extract

6. Les espaces hébertiens de l’enfance Tenace et assidue, l’exploration du sous-monde obscur et trouble du dé- sir naissant, des pulsions de vie et de mort mêlées, à laquelle se livre l’œuvre romanesque d’Anne Hébert est fortement tributaire de la mise en espace de l’univers de l’enfance. Ces lieux sont actorialisés, actantialisés et s’établissent face au sujet dont le désir s’éveille en véritables parte- naires. Ainsi s’élaborent, par hypothèse, différents régimes d’interactions somatiques et sensibles qui structurent des modes de présence au monde et à l’Autre, et informent des parcours de vie1. Maisons et jardins d’enfance La maison maternelle, le jardin et sa fructification sont très souvent as- sociés chez Anne Hébert à l’enfance édénique, et définissent une forme de vie exprimée discursivement par des sélections catégorielles qui af- fectent la figurativité spatiale, les formes de présence et leurs investisse- ments axiologiques. L’enfant hébertien se trouve ainsi impliqué dans un régime d’interactions déterminées par des stéréotypies comportementa- les, autrement dit des sortes d’invariants à la fois naturels et sociaux qui tiennent strictement de la programmation (Landowski, 2005: 16-17), comme si mère et enfant ne faisaient qu’obéir à des rôles thématiques fixés de toute éternité. Le plus souvent, ces lieux sont coupés du monde social mais entre- tiennent un rapport euphorique avec l’environnement naturel, voire cos- mique, dont...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.