Show Less

La parole de l’autre

L’écriture de Dino Buzzati à l’épreuve de la traduction

Series:

Cristina Vignali

Le style de Dino Buzzati est-il, comme l’a considéré longtemps la critique, linéaire, sans effets, trop journalistique ? Son apparente simplicité est-elle manque d’épaisseur, de relief ? Par l’analyse minutieuse d’un large corpus d’œuvres buzzatiennes et de leurs traductions françaises respectives, embrassant toute la production romanesque de l’écrivain et la plupart de ses recueils de nouvelles, l’auteur de cette étude montre au contraire toute la subtilité de l’écriture d’un des grands prosateurs italiens du XX ème siècle. Les résultats de cette enquête mettent en lumière des mécanismes stylistiques insoupçonnés dans la création des atmosphères de mystère, de vague inquiétude ou de tourment qui caractérisent l’œuvre de Buzzati. L’envoûtement des hauteurs dans Bàrnabo delle montagne, le charme hypnotique du Deserto dei Tartari ou les affres de la passion dans Un amore apparaissent alors sous un jour nouveau.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Troisième partie - Les niveaux de langue

Extract

205 Troisième partie Les niveaux de langue Chapitre I Niveau familier et niveau populaire […] sono stato accusato di aver adottato […] certi termini crudamente realistici solo per mantenermi alla moda, o per vendere più copie […]1. Interrogé par Yves Panafieu sur l’originalité de son style, Buzzati ré- pondit : « moi, à vrai dire, j’ai toujours écrit de la même manière »2. Cette affirmation de l’auteur, bien connue de la critique buzzatienne, contraste toutefois chez lui avec une tendance à l’expérimentation, ten- dance qui se manifeste tout particulièrement dans son roman Un amore, publié en 19633. Cette œuvre constitue un laboratoire où l’écrivain expérimente et concentre des éléments stylistiques présents ailleurs dans sa prose, bien que par plus petites touches. Parmi ces éléments stylistiques, le niveau familier, dont Un amore constitue un véritable réservoir, et – bien que dans une mesure beaucoup moins importante – le niveau populaire s’avè- rent des outils précieux pour l’auteur4. Ailleurs dans la prose buzzatienne, 1 Dino Buzzati prononce ces mots avec Tino Della Valle lors d’une interview publiée dans Il Resto del Carlino le 3 août 1963 (et citée dans L. PARISI, A. GUARIGLIA, « Sulle innovazioni stilistiche del romanzo Un amore », Studi buzzatiani. Rivista del Centro Studi Buzzati, IX, op. cit., p. 49, note 10). Nous proposons la traduction suivante : « […] j’ai été accusé d’avoir adopté […] cer- tains termes crûment réalistes seulement pour rester à la mode, ou pour vendre plus d’exemplaires […] ». 2...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.