Show Less

Les bonnes raisons des émotions

Principes et méthode pour l’étude du discours "émotionné</I>

Series:

Christian Plantin

Cet ouvrage met en cause la dichotomie régnante « raison contre émotion », élément fondamental d’un prêt-à-penser qui règne sur les études d’argumentation et qu’on retrouve parfois dans les études du discours. Cette opposition fait obstacle à l’observation et à l’analyse du jeu des émotions parlées et écrites, et engage les études sur l’argumentation ordinaire dans l’impasse d’un langage « an-émotif », quasi pathologique.
Mettant en jeu des valeurs qui expriment les intérêts et fondent l’identité des locuteurs, les situations argumentatives sont profondément émotionnantes. Ce livre propose une approche holiste, et non psychologique, de l’émotion, vue non pas comme une Réponse passive à une situation Stimulus, mais comme une activité signifiante, formatant le discours et la situation de parole. Sous la notion de construction argumentative des émotions, il défend la thèse de l’inséparabilité des raisons et des émotions dans les discours argumentatifs ordinaires.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Etude 3 – De l’apathie à la fierté:L’argumentation des sentiments politiques - 215

Extract

Etude 3 De l’apathie à la fierté: L’argumentation des sentiments politiques La chute du mur de Berlin en 1989 entraîna de profondes transformations en Europe, en particulier, à partir de 1991, la dislocation de l’ex- “République Fédérale Socialiste de Yougoslavie”. Les Républiques de Croa- tie et de Slovénie se déclarèrent indépendantes en 1991, puis la Bosnie- Herzégovine en 1992. Ces indépendances provoquèrent des conflits avec le gouvernement fédéral Yougoslave où les Serbes et la République de Serbie jouaient un rôle prédominant: guerre dite des dix jours avec la Slovénie en 1991, guerre avec la Croatie (1991-1995), et guerre avec la Bosnie Herzégo- vine (1992-1995). Ultérieurement, un autre conflit se déroula en République du Kosovo (1996-1999), dont le statut actuel reste indéterminé. Enfin, la République de Macédoine déclara son indépendance en 1991; son nom est toujours contesté. Ces différents conflits provoquèrent d’importants déplacements de po- pulations et firent de très nombreuses victimes. Des responsables politico- militaires ont été poursuivis devant le Tribunal Pénal International pour l’ex-Yougoslavie de La Haye, pour des crimes commis en Croatie, en Bos- nie Herzégovine et au Kosovo. Ces événements dramatiques – c’était la première guerre en Europe depuis 1945 – émurent et mobilisèrent forte- ment militants des droits de l’homme et simples citoyens en défense des populations de Croatie et de Bosnie...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.