Show Less

Les bonnes raisons des émotions

Principes et méthode pour l’étude du discours "émotionné</I>

Series:

Christian Plantin

Cet ouvrage met en cause la dichotomie régnante « raison contre émotion », élément fondamental d’un prêt-à-penser qui règne sur les études d’argumentation et qu’on retrouve parfois dans les études du discours. Cette opposition fait obstacle à l’observation et à l’analyse du jeu des émotions parlées et écrites, et engage les études sur l’argumentation ordinaire dans l’impasse d’un langage « an-émotif », quasi pathologique.
Mettant en jeu des valeurs qui expriment les intérêts et fondent l’identité des locuteurs, les situations argumentatives sont profondément émotionnantes. Ce livre propose une approche holiste, et non psychologique, de l’émotion, vue non pas comme une Réponse passive à une situation Stimulus, mais comme une activité signifiante, formatant le discours et la situation de parole. Sous la notion de construction argumentative des émotions, il défend la thèse de l’inséparabilité des raisons et des émotions dans les discours argumentatifs ordinaires.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Etude 4 – Les raisons de la colère - 231

Extract

Etude 4 Les raisons de la colère L’analyse qui suit porte sur l’engendrement et l’affichage d’une émotion du genre /colère, indignation/ dans une assez longue intervention construisant une réponse à une question argumentative. Cette intervention est extraite d’une séance d’une “Commission des rapports locatifs”, tentant de régler un différend entre un Régisseur d’immeuble (RGI) et sa Locataire (Mme LOC). Onze personnes ont pris part à l’interaction, dont la durée totale a été d’un peu plus de 50 minutes. La Commission est composée de 9 membres: 4 membres d’organisations de locataires (dont le Président de la Commis- sion), 4 membres d’organisations de propriétaires (dont le vice-président de la Commission), plus un représentant de l’administration. Le locataire, Monsieur LOC, arrivera en retard à la réunion. 119 L’analyse argumentative de cette interaction institutionnelle plurilocu- teurs est fondée sur le repérage et l’étiquetage des occurrences des éléments de base de l’argumentation: questions, arguments, réponses (propositions et contre-propositions), réfutations et contre-argumentations (Plantin 1995b). L’interaction est séquencée en fonction des questions. La question argu- mentative principale porte sur le montant du loyer: 119 L’enregistrement et la transcription m’ont été communiqués par P. Bange, que je remercie. Cet enregistrement est maintenant intégré à la base CLAPI, Corpus de Langue Parlée en Interaction: http://clapi.univ-lyon2.fr. Les participants ont donné leur accord (soit a priori, soit a posteriori) pour l’exploitation à des fins scientifiques des données recueillies. Sur...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.