Show Less

Les bonnes raisons des émotions

Principes et méthode pour l’étude du discours "émotionné</I>

Series:

Christian Plantin

Cet ouvrage met en cause la dichotomie régnante « raison contre émotion », élément fondamental d’un prêt-à-penser qui règne sur les études d’argumentation et qu’on retrouve parfois dans les études du discours. Cette opposition fait obstacle à l’observation et à l’analyse du jeu des émotions parlées et écrites, et engage les études sur l’argumentation ordinaire dans l’impasse d’un langage « an-émotif », quasi pathologique.
Mettant en jeu des valeurs qui expriment les intérêts et fondent l’identité des locuteurs, les situations argumentatives sont profondément émotionnantes. Ce livre propose une approche holiste, et non psychologique, de l’émotion, vue non pas comme une Réponse passive à une situation Stimulus, mais comme une activité signifiante, formatant le discours et la situation de parole. Sous la notion de construction argumentative des émotions, il défend la thèse de l’inséparabilité des raisons et des émotions dans les discours argumentatifs ordinaires.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Etude 6 – «Dites, y’avait une agrafe»: copiloter des émotions - 253

Extract

Etude 6 “Dites, y’avait une agrafe”: copiloter des émotions Cette étude de cas porte sur une interaction au cours de laquelle une per- sonne, Mme N, reconstruit, sous forme de récit, pour son interlocutrice, Mme GH, un événement émotionnant qui vient de l’affecter128. Le cas proposé est extrait d’un corpus recueilli par Liliane Vosghanian129 dans le cadre du programme “Commerce” dirigé par C. Kerbrat-Orecchioni et V. Traverso (Kerbrat-Orecchioni et Traverso, 2008). Ce corpus est composé d’une série d’enregistrements audio effectués dans une boutique de retouches de vêtements, à Lyon. Les interactions du corpus se caractérisent par leur finalité dominante (le service), et sont clai- rement délimitées par une séquence d’ouverture et une séquence de clôture, entre lesquelles se maintient une certaine stabilité de la structure participa- tive. Les interactions se divisent en séquences présentant une certaine ho- mogénéité, qui peut être pragmatique (réalisation du service, accomplisse- ment des actes rituels attendus) ou thématique (Traverso 1996; Doury et Traverso 2008). L’objet qui est soumis à l’analyse est constitué des données primaires, les enregistrements audio, et de leur transcription enrichie des notes de la col- lectrice. Les enregistrements sont intégrés à la base CLAPI (Corpus de Langue Parlée en Interaction); la transcription est effectuée selon les principes et les conventions développés au laboratoire ICAR130. 128 L’article correspondant à ce chapitre a été écrit en collaboration avec Véronique Tra- verso et Liliane...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.