Show Less

Voir le monde comme une image

Le schème de l’image mimétique dans la philosophie de Platon (Cratyle, Sophiste, Timée)

Series:

Alexandre Nevsky

Que veut nous dire Platon quand il nous invite à voir le monde comme une image ? De quoi est-il l’image et existe-t-il plusieurs images possibles de la même réalité ? A quel degré d’engagement ontologique exposons-nous quand nous acceptons, avec Platon, de redéfinir comme étant image le langage, le discours, le monde matériel et même le matériau de celui-ci ?
Ce travail propose une analyse approfondie de la conception de l’image de Platon dans ses trois dialogues clés. Il essaie de nous montrer que cette conception n’est pas une simple conséquence de la théorie des Idées, mais une solution philosophique originale au paradoxe de l’apparence archaïque et une étape préalable à la dialectique platonicienne.
Cette étude nous invite ainsi à revoir les fondements de la métaphysique occidentale, au moment où se produit la naissance conceptuelle de la notion d’image, en mettant en évidence son originalité et son importance pour l’enquête philosophique sur la réalité.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

III. Le Timée: le schème de l’image dans la constitution du monde 297

Extract

III. Le Timée: le schème de l’image dans la constitution du monde 298 299 Plan du Timée Introduction (17a1-27b9) I. Prologue, 17a1-b9) II. Le rappel de la théorie de la cité idéale, 17c1-19b2 III. Le vœu de Socrate, devant l’«image immobile» de la théorie de la cité idéale, de la voir mobile et vivante, 19b3-20c3 IV. L’intervention de Critias, 20c4-27b9 1. L’histoire de Solon et le mythe d’Atlantide, 20c4-27a1 2. Programme des exposés annoncés de Timée et de Critias, 27a2-b9 Timée va partir de la naissance de l’univers pour arriver à la constitution de l’homme. Critias devra ensuite partir de la nature de l’homme pour en venir à la constitution de la cité conformément à la théorie de la cité idéale (à laquelle le mythe d’Atlantide donne le point d’ancrage temporel dans la réalité). L’exposé de Timée (27c1-92c9, fin) Le prélude I. Le schème initial, 27d5-28b2 1. La distinction fondamentale entre ce qui est (ô’ –í) et ce qui devient (ô’ ãéãíüìåíïí), 27d5-28a4 2. Le démiurge comme la cause (ákôßïí) du devenir, 28a4-a6 3. Le principe du «bel ouvrage» formulé à partir des deux paradigmes possibles (ðáñÜäåéãìá –íôùò –í / ðáñÜäåéãìá ãåííçôüí), 28a6-b2 II. L’application du schème initial à l’univers, 28b2-29d6 1. La démonstration du fait que l’univers appartient au devenir, 28b2-b7 2. Le démiurge comme cause de l’univers, 28c2-5 3. Le choix du meilleur modèle: la meilleure cause imite le meilleur modèle et produit la plus...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.