Show Less

Etudes de sémantique et pragmatique françaises

Series:

Edited By Louis de Saussure and Alain Rihs

Les articles rassemblés dans ce recueil sont issus d’une sélection de communications portant sur la sémantique et la pragmatique du français du colloque « Le français en contextes » de l’Association for French Language Studies, tenu à l’Université de Neuchâtel en septembre 2009. Ils apportent des éclairages nouveaux et des solutions inédites à un ensemble de problématiques classiques qui relèvent des dimensions sémantique et pragmatique du français. Qu’il s’agisse de définir les usages et interprétations des marqueurs aspectuo-temporels, des opérateurs modaux ou des quantificateurs, ou qu’il s’agisse de tracer les contours d’un matériau lexical difficilement saisissable (noms de couleurs ou noms d’idéalités), les auteurs apportent un soin particulier à l’identification des niveaux de sens ; ils s’emploient non seulement à distinguer les parts respectives du code et du contexte dans l’interprétation, mais, plus subtilement encore, examinent l’encodage sémantique sous l’angle de la sélection d’informations contextuelles qu’il implique.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Catherine SCHNEDECKER Essai de description sémantico-référentielle du pronom tout 261

Extract

Essai de description sémantico-référentielle du pronom tout Catherine SCHNEDECKER, Université de Strasbourg Introduction Le pronom tout, bien que régulièrement mentionné dans les grammaires, n’a pas fait l’objet des descriptions1 approfondies de ses «correspondants» dans la catégorie des déterminants (1) ou des adverbes (2). Le fait est qu’il ne présente apparemment ni la complexité morpho-sémantique de tout le/tous les (cf. Anscombre 2006, Kleiber (à paraître), Flaux & Van de Velde 1997) ni les contraintes du déterminant tout «nu» (Anscombre 2006, Le Querler 1994 et 2006) (3) ce qui expliquerait en partie que son emploi soit à la fois fréquent et diversifié dans l’usage, aussi bien courant (4) que pro- verbial (5): (1) Tout contrevenant sera sanctionné / Tous les contrevenants seront sanctionnés / Paul a mangé toute une tarte. (2) Lucie est toute jolie. (3) *Tout contrevenant a été sanctionné. (4) Tout va bien / J’ai tout (fini + fait + mangé + emporté). (5) Tout est bien qui finit bien / Tout vient à point pour qui sait attendre. Intuitivement, son interprétation semble assez simple, puisqu’on com- prend qu’en (4), le locuteur indique qu’il a fini/fait/mangé/emporté la «totalité des choses» – pour reprendre la paraphrase de Sandfeld (1965: 411) et Grevisse (éd. 1993: § 735) – qu’il devait finir, faire, etc. Ceci expli- quant cela, le propos des grammairiens reste assez laconique et concentré sur sa catégorie de pronom nominal ou absolu, son statut d’«indéfini» et sa 1 On...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.