Show Less

Etat et bien commun

Perspectives historiques et enjeux éthico-politiques- Colloque en hommage à Roger Berthouzoz

Edited By Anto Gavric and Grzegorz W. Sienkiewicz

La notion d’Etat et celle de bien commun apparaissent aujourd’hui en constante confrontation du point de vue de leur finalité. Certes, le concept d’Etat naît avec la Modernité alors que celui du bien commun existe déjà dans l’Antiquité. Les rapports qu’ils entretiennent actuellement ne sont toutefois pas sans rappeler les questions éthiques autour de la notion de bonum commune qui se posent depuis la formation de la société publique.
Cet ouvrage invite à reprendre cette discussion dans un cadre pluridisciplinaire (philosophie, histoire, théologie, économie, droit, politique, médecine). Il met l’accent sur les questions philosophiques de l’utilisation de doctrines politiques du bien, de l’engagement social, des droits de l’homme, mais aussi de l’appréciation éthique quant aux modifications génétiques de l’être humain.
Les textes ici exposés constituent une tentative de retrouver un lien substantiel entre Etat et bien commun en proposant aux chercheurs et aux scientifiques d’assumer une responsabilité déontologique, conformément à leur mission au sein de la société.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Préface - Nicolas MICHEL XI

Extract

Préface NICOLAS MICHEL*1 * Ancien professeur à l’Université de Fribourg et partenaire du professeur Roger Berthouzoz dans l’organisation de cours inter-facultaires d’enseignement social chrétien et au sein du Centre international de documentation et de recherche en éthique sociale chrétienne, Nicolas Michel est Secrétaire général adjoint aux affai- res juridiques et Conseiller juridique de l’ONU. En ce moment particulièrement important de notre histoire, la question sociale présente un enjeu de première importance, puisqu’elle concerne le développement authentique de l’homme et de la société. L’urgence consiste à promouvoir le bien de la personne humaine en respectant l’ensemble de ses dimensions. Toute action novatrice doit s’appuyer sur une analyse audacieuse du rapport entre l’Etat et le Bien commun qui s’inscrit dans une double exi- gence: celle de la continuité et celle du renouvellement. Continuité d’abord, car l’une des constantes de la question sociale tient au fait que la lutte contre les inégalités ne peut se réduire à sa di- mension exclusivement économique. Si décisifs que soient l’accrois- sement des biens de consommation et leur juste distribution, si im- portants que soient le développement technologique et le bien-être qu’il assure, le développement intégral des personnes humaines et des peuples n’aboutira pas s’il n’est porté par une culture qui engage toute l’action sur le plan éthique: le développement économique est en effet finalisé par le bien commun. Pour s’en convaincre, il n’est qu’à songer à la doc- trine classique...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.