Show Less

Les Fruits de la passion

Le théâtre de Yasmina Reza

Series:

Hélène Jaccomard

Cette étude est la première du genre à embrasser l’œuvre dramatique de Yasmina Reza dans toute son ampleur. L’ouvrage prend sa pièce à succès, « Art », comme le centre créatif d’où irradient les neuf autres pièces. L’analyse tout à la fois textuelle et sémiologique suit un fil conducteur, le traitement des passions, au premier rang desquelles, naturellement, l’amour, mais également d’autres passions plus paradoxales. L’ouvrage témoigne en effet de l’exploration que ces pièces font du fétichisme contemporain pour les objets, qu’ils soient matériels ou abstraits comme la littérature, les sciences ou la musique. Ce que cette étude met également en lumière, ce sont les innovations formelles qui, sous une plume moins sensible au rythme et aux silences, pourraient passer pour anti-théâtrales, telles que l’aparté, les monologues et les mises en abymes. Ces techniques revivifient un théâtre en alliant des contraires : théâtre de pensée et théâtre d’émotions, comique et tragique. C’est par cette approche qu’on peut expliquer que l’immense succès des pièces de Yasmina Reza ait permis de repousser la crise toujours annoncée du théâtre en France et du théâtre français à l’étranger.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Chapitre Trois – « Art » : l’art de l’« amitié » et l’amour de l’art 103

Extract

Chapitre trois « Art » : l’art de l’« amitié » et l’amour de l’art Un jour, Yasmina Reza voit une toile monochrome de Martin Barré exposée chez son dermatologue : ce tableau tout blanc la fait rire. Telle est l’inspiration pour « Art » (1994).29 À partir de ce mince prétexte, l’auteur va concevoir une pièce à immense succès, qui, en quinze ans, aurait engrangé dans le monde entier des bénéfices allant jusqu’à 300 millions de dollars (Alter, 2009, 5). Les critiques allemands et espagnols considèrent que le succès considérable d’« Art » sur leurs scènes respectives tient du « petit miracle » (cité Mateo, 2006, 182, note 2). Le triomphe de Reza en Allemagne n’est plus à démontrer, comme le prouvent l’attribution du Prix WELT (qu’avait reçu en son temps Imre Kertesz, prix Nobel de littérature), les représentations constantes et une abondante critique en langue allemande.30 Avec ses Molière du meilleur auteur, Molière du meilleur spectacle privé, la liste des récompenses de « Art » est longue, sans parler de la consécration dans le canon littéraire puisque « Art » est inscrit au programme de la classe de troisième et à l’oral du baccalauréat de français depuis 2008. Autre marque de succès, la dizaine de rééditions de « Art » désigne un parcours de légitimation rarement égalé par des dramaturges contemporains (voir Jaccomard, 2011a). Enfin, mentionnons que « Art » a suscité une réponse théâtrale de la part de Jean-Claude Carri...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.