Show Less

Que sommes-nous aujourd’hui ?

Les Figures du Sujet

Edited By Bernard Ancori, George-Henri Melenotte, Joëlle Strauser and Jean Christophe Weber

Le sujet est-il vraiment en train de disparaître, par dissolution, fragmentation, oubli ? D’aucuns s’en alarment. Mais de quel sujet exactement parle-t-on ? Comment son éventuelle disparition est-elle perçue, analysée et comprise par la philosophie, la psychanalyse, l’économie politique, ou encore la théologie, l’histoire, la médecine ?
Les éditeurs de cet ouvrage ont simplement posé cette question : « Que sommes-nous aujourd’hui ? » à des chercheurs et praticiens de ces disciplines. Ce livre rassemble leurs réponses.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Introduction 1

Extract

0 seraient le changement culturel de la médecine et l’organisation nou- velle des soins qui se traduisent par une perte d’autonomie profession- nelle, des contraintes extérieures croissantes consistant en une pression budgétaire inédite, des impératifs gestionnaires devenus prépondérants, une surcharge bureaucratique et des responsabilités accrues sur des cri- tères non-médicaux. Ainsi l’hôpital, auparavant considéré comme une institution, est-il aujourd’hui sommé par l’économie néo-libérale de se transformer en une entreprise de production de soins. Face à l’ampleur de cette crise, les initiatives se multiplient, et pour mieux lui trouver des remèdes possibles, Jean-Christophe Weber com- mence par noter, sur la base de plusieurs enquêtes, que le plaisir au travail tient essentiellement aux relations qu’entretiennent médecins et malades. Dans le sillage de Freud mettant en garde les médecins ana- lystes contre l’appel aux émotions et leur conseillant de prendre modèle sur le chirurgien, il propose de trouver le plaisir au travail ailleurs que dans les émotions relationnelles. Le plaisir étant un état lié à l’accom- plissement d’une activité gratifiante, la voie ainsi suggérée permettrait de répondre aux trois axes de souffrance au travail : au décalage entre travail prescrit et travail réel, par le plaisir de la mise en œuvre d’une intelligence pratique confrontée au réel complexe des situations du malade ; au travail non reconnu, par le plaisir de travailler en accord avec son sens de la responsabilit...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.