Show Less

Lendemains de Guerre…

De l’Antiquité au monde contemporain : les hommes, l’espace et le récit, l’économie et le politique

Edited By François Pernot and Valérie Toureille

Les « après-guerre » ou les « lendemains de guerre » se limitent-ils à désigner une période de transition indéfinie, une simple parenthèse temporelle ? Ces lendemains appartiennent en fait à une temporalité singulière, distincte de la guerre et de la paix. Sorte de temps suspendu, l’après-guerre voit s’inscrire à la fois ruptures et continuités dans tous les domaines : sociaux, politiques, institutionnels, économique ou culturels, la liste n’est pas exhaustive.
Si l’historiographie contemporaine accorde depuis longtemps à la thématique des « lendemains de guerre » une attention particulière, il s’agissait cette fois d’ouvrir le champ de recherche au temps long de l’histoire. L’ambition modeste de cet ouvrage n’est certes pas de faire une synthèse de tous les lendemains de guerre à toutes les époques et à toutes les échelles, mais d’offrir de nouveaux regards sur cette question universelle.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

PREFACE. « Lendemains de guerre ». Antiquite-XXe siecle 15

Extract

PREFACE « Lendemains de guerre » Antiquite-XXe siecle L'evocation des « apres-guerres » demeure profondement attachee aux deux grands conflits mondiaux du XXe siecle. Pourtant, si l'on considere que la guerre est consubstantielle ä l'histoire des hommes, comment evacuer la question de tous les apres-guerres de l'Histoire ? Avant d'entrer dans le debat par une declinaison d'etudes de cas, il convient de s'arreter sur les mots, c'est-ä-dire sur la qualification de « l'apres-guerre », et sur la pertinence meine du terme en tant que concept historique. Cette interrogation emporte egalement celle des limites et des contraintes de l'objet. « L'Apres-guerre » : l'expression est usuelle et commode. Forgee pour signifier les lendemains de la Seconde, voire de la Premiere Guerre mondiale, ce sont donc assez naturellement les historiens du monde contemporain qui ont pose les premiers jalons historiographiques du sujet. Des les annees 1970, Antoine Prost presentait sa grande synthese sur Les anciens combattants'. Sans citer tous les ouvrages qui enrichis- sent cette historiographie de « l'apres-guerre », y compris l'ecole anglo- saxonne avec George Mosse et Fallen Soldiers2 ; an pourra retenir les titres les plus recents comme La victoire endeuillee de Bruno Cabanes3, L'enfant de l'ennemi de Stephane Audouin-Rouzeau4, les syntheses collectives de Jacques Fremeaux sur les Sorties de guerre' ou celle de Roch Legault et Magali Deleuze, sur les Lendemains de guerre du XXe siede°. Tous ä leur maniere ont souligne l'interet qu'il fallait accor- der aux « apres-guerres » et, ä travers eux, aux anciens soldats, aux Prost, Antoine, Les Anciens combattants et la societe francaise : 1914-1939, avec la collaboration de Philippe Billois,...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.