Show Less

La guerre à Gaza, de l’analyse du discours médiatique à l’analyse politologique

L’Etat et les relations internationales en question- Préface de Dario Battistella

Series:

Grégory Piet, Sophie Wintgens and David Stans

Un an après la guerre à Gaza et l’opération israélienne « Plomb durci », il convient de tirer le bilan de cet événement international largement couvert par les médias. Si ceux-ci ont donné l’occasion aux opinions publiques de se forger leur propre lecture de l’événement, la presse écrite n’a-t-elle pas plus particulièrement travaillé à une vision spécifique de la compréhension et de la mise en perspective de cette guerre ou de ce conflit ?
Cet ouvrage propose deux éclairages complémentaires de la guerre à Gaza qui, confrontés l’un à l’autre, rejoignent une question épistémologique centrale en sciences sociales. Le premier plonge ses racines dans les Media Studies en exploitant un matériau de recherche (discours non-savants) issu de quatre quotidiens francophones ( Le Figaro, Le Monde, Le Soir et La Libre Belgique). Le deuxième consiste en une analyse politologique (discours savants) de certaines notions clés qui sont riches d’enseignements. L’imprécision inhérente aux concepts de « guerre », de « communauté internationale » ou encore de « diplomatie », par exemple, sera au cœur de ce second éclairage.
Dépassant la seule comparaison entre les discours non-savants et savants, cet ouvrage livre in fine une vision originale de l’implication des relations internationales et de l’Etat dans la résolution d’un conflit.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Introduction 17

Extract

17 Introduction « 11h30. Le 27 décembre 2008, soixante avions de combat et héli- coptères israéliens bombardent Gaza. 518 heures et 30 minutes plus tard, après un bilan provisoire de 1 315 morts et plus de 5 000 blessés, les cessez-le-feu unilatéraux israélien et palestinien prennent effet ». Bien qu’inventée de toute pièce, cette accroche aurait pu figurer à l’identique dans la presse. Partant de ce constat, tout comme du principe que tout discours constitue une production sociale insérée dans un espace et un temps donnés et participe de stratégies de domination1, le temps fort du début de l’année 2009 qu’a représenté la guerre à Gaza offre, à ce double égard, un laboratoire particulièrement fertile à explorer. S’inscrivant ab initio dans une logique d’analyse médiatique, la ré- miniscence du conflit israélo-palestinien se révèle d’emblée porteuse d’enseignements. La mobilisation récurrente de ce conflit induit logi- quement la production d’un discours médiatique dual, alliant une lecture inédite et généralement descriptive de l’événement – aujourd’hui au travers du prisme de la guerre à Gaza – et l’inscription de cette actualité dans une représentation « marronnière »2 qui facilite l’analyse des faits et contribue à la rendre légitime. Considérant les discours médiatiques dans leur double composante, indissociablement sémiotique et sociale, l’analyse réalisée dans le cadre de cette recherche reposant sur une étude du contenu d’articles de...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.