Show Less

Le fédéralisme multinational

Un modèle viable ?

Series:

Edited By Michel Seymour and Guy Laforest

Le fédéralisme multinational est-il un modèle d’organisation politique viable ? La disparition de certaines fédérations multinationales comme l’URSS, la Tchécoslovaquie et la Yougoslavie, de même que la mise à mal de certaines autres expériences fédérales comme la Belgique et le Canada contrastent singulièrement avec le succès relatif des fédérations mononationales comme les États-Unis et l’Allemagne. Dès lors, l’expérience européenne est-elle prometteuse ?
Au-delà d’un examen général de la question de l’aménagement de la diversité nationale au sein des régimes fédératifs, cet ouvrage se penche plus particulièrement sur les problèmes juridiques et politiques épineux auxquels sont confrontés certains pays comme le Canada, la Belgique et l’Espagne.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Conclusion 331 - Michel Seymour, avec la collaboration de Guy Laforest

Extract

331 Conclusion Michel SEYMOUR*, avec la collaboration de Guy LAFOREST** *Université de Montréal (Québec, Canada) **Université Laval (Québec, Canada) Je souhaite maintenant proposer de brèves remarques finales. Quelles sont les leçons à tirer de textes présentés dans ce volume ? La conclu- sion la plus importante est peut-être qu’il n’y a pas de solution magique au problème soulevé par le fédéralisme multinational. À tout le moins, il semble que la recherche doive se poursuivre si nous espérons être en mesure d’identifier des principes de base qui seraient applicables à tous les États fédéraux multinationaux. Cette conclusion est donc sans doute fort dommageable pour les philosophes et autres théoriciens de la poli- tique qui sont à la recherche de règles universelles. Les théories qui cherchent à établir des normes portant sur le fédéralisme multinational sont certainement pertinentes, mais elles ne peuvent peut-être pas four- nir des réponses à nos problèmes en termes absolus. Il faut peut-être des modèles faits sur mesure : il n’y a pas de solution « one size fits all » aux difficultés politiques des sociétés multinationales. La raison en est que la dynamique ethnopolitique peut varier considérablement d’un pays à l’autre. Un modèle qui est applicable dans une société donnée peut donc ne pas être applicable dans une autre. En fin de compte, la question se pose de savoir si nous ne devrions pas plutôt fonctionner...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.