Show Less

Raymond Aron, penseur de l’Europe et de la nation

Series:

Edited By Giulio De Ligio

À mesure que le temps passe, la pertinence des démarches et des analyses de Raymond Aron se confirme au lieu de s’estomper. Parce qu’il a été le commentateur inlassable des événements, parce que ses livres ont souvent répondu à des situations bien différentes de la nôtre, on a pu penser que son œuvre, à l’exception bien sûr des grands ouvrages théoriques, perdrait de son actualité en raison de l’éloignement des circonstances qui lui avaient donné naissance. C’est le contraire qui se produit. C’est de nous et donc à nous qu’Aron parle encore.
À travers la forme politique propre à l’Europe, la journée d’études du 7 juin 2011, dont est issu cet ouvrage, s’était proposée de dégager la science politique que Raymond Aron nous lègue pour mieux comprendre la condition humaine et la situation présente des pays européens.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Avant-propos. Permanence de Raymond Aron

Extract

9Avant-propos Permanence de Raymond Aron Pierre MANENT Plus le temps passe, plus la pertinence des démarches et des analyses de Raymond Aron se confirme au lieu de s’estomper. Parce qu’il a été le commentateur inlassable des événements, parce que ses livres ont souvent répondu à des situations bien différentes de la nôtre, on a pu penser que son œuvre, à l’exception bien sûr des grands ouvrages théo- riques, perdrait de son mordant avec l’éloignement des circonstances qui lui avaient donné naissance. C’est le contraire qui se produit. C’est de nous et donc à nous qu’Aron parle encore. Nous avons pu le vérifier une fois de plus lors de cette journée d’étude sur « Raymond Aron penseur de l’Europe et de la nation » dont voici les actes. La première raison de cette permanence d’Aron tient à la perma- nence du politique. Les hommes, les situations, les circonstances chan- gent sans cesse, mais en les saisissant sous l’angle politique, Aron les saisissait par leur aspect permanent. Son attention à l’événement ne relevait pas d’un goût pour le changement ou d’une faiblesse pour l’actualité, mais d’un intérêt passionné pour la vie politique et la nature politique des hommes. Le critère du jugement sur les choses humaines était pour lui immanent au politique. Est raisonnable en politique ce qu’un homme raisonnable ferait compte tenu des circonstances. Proposi- tion qui semble tautologique, mais on en éprouve la validité dans l’analyse des cas concrets,...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.