Show Less

Raymond Aron, penseur de l’Europe et de la nation

Series:

Edited By Giulio De Ligio

À mesure que le temps passe, la pertinence des démarches et des analyses de Raymond Aron se confirme au lieu de s’estomper. Parce qu’il a été le commentateur inlassable des événements, parce que ses livres ont souvent répondu à des situations bien différentes de la nôtre, on a pu penser que son œuvre, à l’exception bien sûr des grands ouvrages théoriques, perdrait de son actualité en raison de l’éloignement des circonstances qui lui avaient donné naissance. C’est le contraire qui se produit. C’est de nous et donc à nous qu’Aron parle encore.
À travers la forme politique propre à l’Europe, la journée d’études du 7 juin 2011, dont est issu cet ouvrage, s’était proposée de dégager la science politique que Raymond Aron nous lègue pour mieux comprendre la condition humaine et la situation présente des pays européens.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

DEUXIÈME PARTIEPENSER POLITIQUEMENT L’EUROPE

Extract

DEUXIÈME PARTIE PENSER POLITIQUEMENT L’EUROPE 49 L’Europe comme corps politique ? L’analyse aronienne de la construction européenne Agnès BAYROU L’Europe peut-elle être un corps politique ? La question que nous avons à traiter est double. Elle est d’abord une question scientifique, portant sur la nature des corps politiques. Mais elle est en même temps une question civique ou politique concernant la possibilité et le bien- fondé de l’entreprise européenne. Or, les deux dimensions de la question se mêlent et se chevauchent. Car l’intensité du débat civique est un indice du degré de politisation d’un groupement humain. Tandis que la définition rigoureuse d’un objet politique contribue à alimenter la discussion collective sur cet objet. La réflexion de Raymond Aron sur la construction européenne nous place au cœur de cette dualité, nouant ensemble l’analyse scientifique et l’argument politique. C’est ce que nous voudrions montrer dans cet exposé. Comment parler de l’Europe Pour ce faire, nous partirons d’une longue citation de Raymond Aron. À l’hiver 1956-1957, celui-ci fut invité à prononcer une conférence sur la Communauté européenne naissante, devant un ensemble de représentants des milieux économiques français et suisse1. Il entama sa conférence de la manière suivante : Tout le monde a l’impression que le thème de l’unité européenne est en soi un thème excitant. Or, il est usé par plusieurs années de discours dominicaux, plusieurs années de conférences répétées et j’ai peur à l’avance...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.