Show Less

Les partis politiques- Nouveaux regards

Une contribution au renouvellement de l‘histoire politique

Series:

Edited By François Audigier, David Colon and Frédéric Fogacci

Cet ouvrage rassemble une trentaine de contributions thématiques émanant de chercheurs en histoire politique ou en science politique autour de l’objet « parti ». Il entend faire le constat du renouvellement profond de cette histoire depuis une vingtaine d’années, à la faveur de nouvelles équipes, de nouvelles problématiques, de nouvelles méthodes, de nouvelles sources et de nouveaux échanges interdisciplinaires entre historiens et politologues. Même si l’histoire politique connaît en France une situation institutionnelle difficile, le champ de l’histoire partidaire semble un chantier très vivant où s’affirment de nouveaux enjeux épistémologiques.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

PREMIÈRE PARTIE. FORME PARTI, COURANTS ET GOUVERNANCE

Extract

PREMIÈRE PARTIE FORME PARTI, COURANTS ET GOUVERNANCE 37 À propos du concept de « forme-parti » Gilles LE BÉGUEC Le concept de « forme-parti » a été introduit dans les différentes dis- ciplines intéressées par la genèse et la nature des formations politiques de type moderne par Paolo Pombeni, professeur « d’Histoire des partis politiques » à l’Université de Bologne et principal inspirateur de l’équipe réunie autour de la revue Ricerche di storia politica. Cette avancée conceptuelle a apporté une contribution de premier ordre à l’intelligence historique de l’ensemble des phénomènes liés à une question anciennement et toujours controversée1. Pour un ensemble de raisons qui seront examinées un peu plus loin, l’école historique française a accueilli avec une méfiance teintée de perplexité les thèses proposées par Paolo Pombeni. La règle, bien évidemment, souffre un certain nombre d’exceptions, celle de Pierre Rosanvallon – à qui la communauté scientifique est redevable de l’édition en France de l’Introduction à l’histoire des partis politiques – et celle d’une poignée de spécialistes, à laquelle je m’honore d’appartenir. Mais force est bien de constater deux choses. En premier lieu, la plupart des auteurs, politistes comme historiens, ont limité leur champ d’investigation à la lecture de l’Introduction, alors que Paolo Pombeni a repris et peaufiné ses arguments dans de très nombreux textes – livres, articles, communications dans des colloques – parfois plus éclairants. En second lieu, ce livre majeur a été cité bien davantage qu’il n’a été véritablement utilis...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.