Show Less

La démocratie participative au Brésil

Promesses tenues et dynamiques ouvertes

Edited By Isabel Georges and Pierre Tripier

Ce livre illustre et analyse la recherche parfois tâtonnante de formes d’expression, d’organisation et de revendications politiques des milieux populaires brésiliens dans les années 2000. Il se propose ainsi de penser concrètement les avancées et limites de la démocratie participative. À partir d’enquêtes empiriques originales, souvent de type ethnographique, réalisées dans leur quasi-totalité par des auteurs locaux, fins connaisseurs et parfois militants des mouvements étudiés, cette collection d’articles fait varier autant les dimensions qui font l’objet des mobilisations étudiées (violence, recyclage, habitat, etc.) que les échelles d’analyse. Ainsi, et en dépit de preuves contraires souvent apportées, ce ne serait peut-être pas le niveau d’institutionnalisation de ces pratiques innovantes qui en définit l’aboutissement (assemblées publiques, tissu associatif local et religieux ou budget participatif, etc.) que l’inventivité et la capacité de « résilience » des « forces vives ».

Prices

Show Summary Details
Restricted access

DEUXIÈME PARTIE. CITADINITÉ ET CITOYENNETÉ

Extract

DEUXIÈME PARTIE CITADINITÉ ET CITOYENNETÉ 53 Introduction à la deuxième partie Gabriel de Santis Feltran, dans le texte précédent, pose l’alternative : les couches populaires doivent-elles se contenter d’être des « popula- tions cibles », ou doivent-elles devenir et rester des acteurs historiques ? Les deux textes qui suivent, que nous avons mis sous le patronage de deux notions importantes des sciences sociales, celle de citadinité, et celle de citoyenneté, dans une certaine mesure, continuent à approfondir l’alternative posée par Feltran. D’une part, nous voyons l’émergence de revendications de citadinité, entendue comme la production, par ses habitants, de l’usage de la ville (Baby-Collin, 2008) ; d’autre part nous assistons, dans l’État de Rio Grande do Sul, où le Parti des Travailleurs a, en premier, installé différentes démarches visant à stimuler la ci- toyenneté participative, comment celles-ci abandonnent peu à peu leur aspect spontané et novateur pour s’institutionnaliser et, dans une cer- taine mesure, se bureaucratiser. Le texte de Daniel de Lucca Reis Costa se présente comme une pièce de théâtre et raconte, en quatre scènes successives, l’affrontement entre les « habitants de la rue », les « cata- dores » et d’autres citoyens très pauvres du centre historique de la ville de São Paulo et un maire adjoint, descendant d’une des familles les plus riches du Brésil, les Matarazzo, qui voudrait les chasser pour « nettoyer le centre », aidé en cela par une ligue de commerçants. Projet auquel s’opposent deux associations et un certain nombre d’eccl...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.