Show Less

De la démocratie raciale au multiculturalisme

Brésil, Amériques, Europe - Avec une préface de François Laplantine

Series:

Edited By Sílvia Capanema P. de Almeida and Anaïs Fléchet

À l’heure de l’élection du premier président noir des États-Unis, le paradigme de la démocratie raciale connaît une remise en cause sans précédent au Brésil où il vit le jour dans les années 1930. Si la célébration du paradis racial a depuis longtemps fait place à la dénonciation de l’enfer vécu par les populations indiennes et afro-brésiliennes, l’adoption du principe d’action affirmative suscite de nouvelles polémiques à l’aube du XXI e siècle. Inspiré du multiculturalisme nord-américain, le système des quotas conduit-il à une remise en question de l’identité nationale fondée sur l’idéal du métissage ? Permet-il, au contraire, une meilleure insertion des Noirs et des Métis dans la société ?
Réunissant les contributions d’historiens, de sociologues, d’anthropologues et de politistes, cet ouvrage invite à repenser la question raciale dans une perspective comparatiste et transnationale. De la démocratie raciale au multiculturalisme, il propose une réflexion polyphonique sur la manière dont sont conçues les relations interraciales au Brésil, dans les Amériques et en Europe depuis le XIX e siècle. Il analyse la circulation des modèles théoriques et des idées politiques au sein d’un espace atlantique entendu au sens large, incluant à la fois les rivages nord-américains, africains et européens de l’Atlantique noir et les régions afro-latines de l’Amérique du Sud.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Introduction 13 - Silvia Capanema P. de Almeida et Anais Fléchet

Extract

Introduction Silvia CAPANEMA P. DE ALMEIDA et Anais FLECHET Doctorante en histoire ä l'cole des hautes jtudes en sciences sociales. Enseignante ä 1 'Universitj de la Rochelle et Agreje et docteur en histoire. Enseignante ä I 'Universitj Paris IV Sorbonne La democratie raciale : un paradigme depasse ? Ä l'heure de l'lection du premier prsident noir des Etats-Unis, le paradigme de la &mocratie raciale connait une remise en cause sans prdent au Brsil. Certes, les critiques ne sont pas nouvelles ä l'en- contre du mo&le th&uique propose par les anthropologues Gilberto Freyre et Arthur Ramos dans les annes 1930 et la cbration du « paradis racial » a depuis longtemps fait place ä la &nonciation de « l'enfer » Wcu par la population afro-brsilienne l . Dans les ann&s 1960, le sociologue Florestan Fernandes &noncait 4jä le mythe de la ckmocratie raciale2, tandis que le leader noir Abdias do Nascimento voquait une manipulation destin& ä maintenir les privilges des elites blanches brsiliennes : « Le statut de race, crivait-il en 1968, emp&he que le Noir prenne conscience de la tromperie qu'au Bresil an appelle &mocratie raciale et de couleur3 ». Une ligne reprise par les mouve- ments politiques noirs au moment de l'ouverture politique du pays et 2 Sansone, L., « De paraiso a inferno racial », A Tarde, Salvador, 9/11/1996, caderno 3, p. 9. Pour une prsentation des difflrents usages critiques de la « &mocratie ra- ciale », voir Guimaräes, A. S. A., « Mmocratie raciale », Cahiers du Brjsil contem- porain, n° 49-50, Paris, 2002, p. 11-37. Fernandes, F., A integra(do do negro na sociedade...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.