Show Less

Les relations culturelles internationales au XXe siècle

De la diplomatie culturelle à l’acculturation

Series:

Anne Dulphy, Robert Frank, Marie Anne Matard Bonucci and Pascal Ory

Longtemps marginalisée, sinon négligée, l’histoire des relations culturelles internationales a désormais droit de cité. En quelques années, la bibliographie s’est considérablement étoffée et les initiatives scientifiques se sont multipliées, en France comme à l’étranger. Ce livre, au croisement des disciplines historiques – histoire culturelle, histoire des relations internationales – synthétise à la fois les réflexions antérieures et les travaux les plus récents. Son objectif est de clarifier les concepts et de proposer des méthodes d’analyse.
Des notions en apparence aussi élémentaires que celles de « relations », d’« échanges » ou de « transferts » culturels méritent une définition rigoureuse. Elles sont ici mises en perspective historique dans un ensemble d’études qui montre les divers degrés de la relation, depuis la plus institutionnelle et la plus volontariste (la diplomatie culturelle) jusqu’aux multiples formes de l’acculturation.
Dans le présent ouvrage, l’étude historique de la relation culturelle passe par une analyse systématique de ses facteurs, de ses acteurs et, bien entendu, de son sens et de ses effets, ce qui suppose une lecture des phénomènes d’hégémonie, des mécanismes d’appropriation et des contenus, qu’ils soient esthétiques ou éthiques. Chacun des processus évoqués est considéré sous l’angle des dynamiques spatiales et temporelles, et propose une périodisation et des grilles d’interprétation.

Prices

See more price optionsHide price options
Show Summary Details
Restricted access

APPROCHE CONJONCTURELLE 509

Extract

APPROCHE CONJONCTURELLE 511 Introduction Anne DULPHY École polytechnique & Centre d’histoire de Sciences Po Paris Il convient enfin d’inscrire la relation culturelle internationale dans une perspective conjoncturelle, que celle-ci relève de l’espace – avec la prise en compte des aires culturelles – ou du temps – les périodisations, les rapports de force… Riches d’apports sur les mécanismes des échanges et des transferts interculturels, les contributions rassemblées dans cette quatrième partie fournissent différents éclairages sur les registres d’analyse spatiaux et temporels dont le classement thématique en deux volets, respecté dans cette brève introduction, ne doit du reste pas dissimuler l’imbrication. Aires et axes des relations culturelles internationales Envisagés à l’échelle des aires culturelles, c’est-à-dire d’une manière globale embrassant tout le système social et culturel considéré, les échanges interculturels s’inscrivent dans un long processus historique qui tisse une trame relationnelle. Mais, faisant intervenir les rythmes diffé- rents des espaces impliqués, ils relèvent d’une histoire discontinue, intermittente. Or, sur ce feuilletage chronologique, se greffe la diversité des périodes, des espaces culturels et des modalités d’échanges. Continuités et discontinuités historiques Plusieurs contributions sont articulées autour de l’autoperception des groupes comme nation, éventuellement déconnectée de la pleine souve- raineté. Svetla Moussakova restitue ainsi le processus de création de la culture nationale bulgare à l’époque du Réveil national, en soulignant l’ampleur des...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.