Show Less

Robert Schuman – Conseiller général de la Moselle – 1937-1949

Series:

François Roth and Jacques Hennequin

Robert Schuman a été un serviteur attentif et efficace de la Moselle, notamment en tant que conseiller général de Cattenom. Cet ouvrage livre une approche originale du mandat le moins connu du Père de l’Europe que celui-ci occupe à une période charnière (1937-1949), avant que sa carrière ministérielle ne l’écarte progressivement de l’assemblée départementale.
Dépassant la seule dimension biographique, ce volume contribue ainsi à une meilleure connaissance de l’histoire institutionnelle et politique de la Moselle tout en soulignant l’attachement de Robert Schuman à un territoire sur lequel s’est enraciné son engagement européen.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

ANNEXES

Extract

63 ANNEXE 1 Appel de Robert Schuman aux électeurs du canton de Cattenom Je n’ai pas recherché cette candidature ! J’ai toujours évité le cumul des mandats politiques. Je me réjouissais de voir des jeunes se placer au premier rang du dur combat qui se livre autour de nos idées. J’aurais vivement salué l’élection de l’un des leurs. Le résultat du premier tour la rendait certaine, à condition que l’union se fit en entre eux. J’y ai vive- ment travaillé pendant trois jours. Les dissensions personnelles ont été un obstacle insurmontable. En déplorant l’échec de ma médiation, je garde l’espoir qu’un prochain avenir procurera aux jeunes la compensa- tion à laquelle ils ont droit. Cette fois-ci, il fallait faire l’union devant un adversaire qui avait réussi à grouper 1 040 voix sur 1997. Le maintien de deux candidats de notre côté, auquel s’ajoutait un candidat nouveau [Pirus], rendait vrai- semblable, sinon certaine, l’élection d’un marxiste dans un canton, qui, dans sa grande majorité, s’affirme antirévolutionnaire. Un pareil résultat vous aurait indignés. Il fallait l’éviter. L’union n’a pu se faire que sur mon nom. C’est un fait que personne ne niera. Je remercie une fois de plus ceux qui ont rendu possible cette unique solution. Inutile de développer longuement mon programme. Au Parlement, je suis depuis dix-huit ans le défenseur d’une politique d’ordre, de conci- liation, de progrès social. En 1936, j’avais prédit les conséquences d...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.