Show Less

Jacques Laffitte

Roi des banquiers et banquier des rois

Virginie Monnier

Dans un monde où tous les banquiers sont ou ont été négociants et appartiennent à des dynasties parfois fort anciennes, Jacques Laffitte (1767–1844) fait figure d’outsider.
Fils d’un charpentier, il a certes bénéficié des bouleversements sociaux de son époque : il est le premier commis de banque de l’Histoire à avoir succédé directement à son patron, le célèbre Perregaux, tant à la tête de son établissement qu’au Conseil de Régence de la Banque de France ; mais – peut-être parce qu’aucune tradition ne l’entravait – il a su aussi envisager de manière radicalement nouvelle le métier de banquier, et proposer aux élites un regard insolemment novateur sur la gestion des finances publiques.
Son engagement politique découle de son libéralisme, mais là encore il se distingue : banquier de Napoléon qu’il n’aimait pas, opposé à Louis XVIII qui l’avait pourtant nommé gouverneur de la Banque de France, il porta sur le trône Louis-Philippe d’Orléans dont il devint très vite le plus farouche adversaire.
Enfin, en 1837, à 70 ans, avec la création de sa Caisse Générale du Commerce et de l’Industrie, il ouvrit la voie aux grands établissements de crédit tels que nous les connaissons aujourd’hui.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Bibliographie

Extract

Sources manuscrites Archives nationales. Minutier central. Archives du monde du travail. Archives de la Seine. Archives parlementaires (Assemblée nationale). Archives historiques de la Banque de France. Archives de l’État de Neuchâtel. Archives personnelles de la famille Goüin. Écrits de Jacques Laffitte - Discours prononcés à l’Assemblée générale des actionnaires de la Banque de France, le 15 novembre 1814, par M. Laffitte, … au nom du Conseil général, et M. le chevalier Martin, fils d’André… au nom de MM. Les censeurs. [Projet de statuts. Projet d’une nouvelle organisation de la Banque de France.], s.l.n.d. (1814). - Chambre des députés. Réponse de M. J. Laffitte à la dénonciation de M. de Blosseville. 16 mars 1816, Paris, Bossange et Masson, s.d. (1816). - Opinion d’un membre de la Commission consultative du budget. (À propos de l’emprunt de libération du territoire. Quelques exemplaires publiés à compte d’auteur, mentionnés dans ses Mémoires. Non retrouvé, postérieur au 10 mai 1816). - Chambre des députés. Opinion de M. Laffitte sur le projet de loi relatif aux finances pour 1817. Séance du 10 février 1817. [Avec les Premières et der- nières réflexions de M. Casimir Perier, banquier, sur le projet d’emprunt], Paris, A. Eymery, 1817. - Chambre des députés. Opinion… sur le crédit de 30 millions, improvisée dans la séance du 3 mars 1817, Paris, Hacquart, s.d. (1817). - Chambre des d...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.