Show Less

La participation en action

Series:

Frédéric Claisse, Catherine Laviolette, Min Reuchamps and Christine Ruyters

La participation a aujourd’hui le vent en poupe. Du niveau local à l’échelle internationale, un grand nombre d’expériences sociales et politiques menées au nom de la participation inventent, avec des publics hétérogènes, de nouvelles modalités de construction du vivre ensemble. Véritable laboratoire à ciel ouvert, la participation semble désormais un horizon incontournable de nos sociétés. Derrière ce concept se cache cependant un foisonnement de dispositifs et de méthodes disparates utilisés dans des contextes très variés. Ce sont ces réalités participatives concrètes qui font l’objet de ce livre.
En mêlant approches théoriques et empiriques, méthodes quantitatives et qualitatives, cet ouvrage propose une mise en perspective originale, collective et plurielle de la participation en action. Par leurs regards croisés, les contributions, qu’elles proviennent de praticiens de terrain ou du monde académique, proposent une réflexion tournée vers les pratiques innovantes qui fabriqueront la participation de demain.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

CONCLUSION : Entre expérimentation et slow democracy - Sébastien BRUNET

Extract

195 CONCLUSION Entre expérimentation et slow democracy Sébastien BRUNET Administrateur général de l’Institut Wallon de l’Évaluation, de la Prospective et de la Statistique et Professeur à l’Université de Liège Introduction Les dispositifs participatifs ainsi que délibératifs font l’objet d’une attention particulière dans le champ des sciences humaines et sociales. Attention qui, selon les disciplines convoquées comme la sociologie, la science politique, la psychologie sociale, porte sur ces dispositifs des éclairages bien différents. On pourrait proposer une classification de ces approches de la manière suivante. Un premier courant de recherche porte, sur les dispositifs participatifs et délibératifs, un regard relevant des théories de la démocratie. Ces dernières interrogent les formes que peuvent prendre l’idéal démocratique ainsi que ses déclinaisons pra- tiques que l’on peut retrouver ici et là à l’œuvre au cœur même de nos systèmes politiques (Dryzek 2000 ; Fishkin 2001 ; Blondiaux et Sinto- mer 2002). Dans cette perspective, les processus participatifs et délibé- ratifs sont interrogés comme autant de possibilités de répondre aux défis auxquels sont confrontés les mécanismes de démocratie « délégative » (Callon et al., 2002). Un deuxième courant est plutôt d’ordre méthodo- logique en envisageant les dispositifs en question comme autant d’outils et de démarches possibles à disposition du chercheur pour participer à la production de connaissance, que cela soit sous un mode qualitatif,...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.