Show Less

Représenter le patronat européen

Formes d’organisation patronale et modes d’action européenne

Series:

Edited By Hélène Michel

L’emprise des milieux d’affaires sur le cours de la construction européenne est un fait tellement bien admis qu’il a conduit les observateurs à ne voir dans les organisations patronales que des groupes de pression et à délaisser l’histoire et la sociologie du syndicalisme patronal européen. Or ce syndicalisme patronal, qui plus est européen, ne va pas de soi.
Comment les intérêts patronaux peuvent-ils être représentés et défendus comme « européens » alors qu’ils sont très hétérogènes et qu’ils ne sont pas également affectés par la construction européenne ? Comment des organisations parviennent-elles à faire entendre la voix d’un patronat européen ? Comment cette représentation s’articule-t-elle avec des formes nationales et internationales de représentation ? Comment les représentants patronaux participent-ils à la politique européenne ?
Les neuf chapitres de l’ouvrage collectif répondent à ces questions en étudiant les histoires tout à la fois nationales et européennes d’organisations (Businesseurope, CEEP, UEAPME, CNPF/Medef) et les différentes formes de représentation des entreprises et des patrons européens. L’étude de la genèse et de la structuration d’organisations patronales européennes montre le rôle qu’elles jouent dans l’histoire de la construction européenne et la place qu’elles ont acquises dans le fonctionnement de l’Union européenne.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

CHAPITRE 8. Les organisations patronales et la représentation institutionnelle des intérêts au CESE (Claire LEMERCIER)

Extract

209 CHAPITRE 8 Les organisations patronales et la représentation institutionnelle des intérêts au CESE Claire LEMERCIER Directrice de recherche au CNRS, Centre de sociologie des organisations (CNRS-Sciences Po, Paris) Le Comité économique et social européen (CESE) est sans doute l’une des institutions européennes les moins connues1. Créée par le Traité de Rome, sur le modèle des Conseils économiques et sociaux qui existaient dans tous les pays fondateurs de la CEE, sauf la République fédérale d’Allemagne (RFA), cette assemblée a pour fonction de donner son avis à la Commission européenne, au Parlement et au Conseil des ministres. Au départ, cet avis n’était obligatoire que pour les cas prévus par les traités ou à la demande de ces institutions. Mais depuis le Traité de Maastricht (et dans les faits depuis 1972), le CESE peut aussi pro- duire des rapports de sa propre initiative2. Plus qu’un comité d’experts, mais moins qu’un Parlement, selon la formule utilisée lors de sa pre- mière réunion par le président de la Commission européenne, Walter Hallstein3, le CESE ne paraît avoir eu qu’un rôle limité dans l’élabora- tion de la législation européenne. Éclipsé dans son rôle de représentation et de consultation officielles par le Parlement, surtout depuis que ce dernier est élu au suffrage uni- versel direct, marginalisé avec la mise en place du « dialogue social européen » où organisations de salari...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.