Show Less

Représenter le patronat européen

Formes d’organisation patronale et modes d’action européenne

Series:

Edited By Hélène Michel

L’emprise des milieux d’affaires sur le cours de la construction européenne est un fait tellement bien admis qu’il a conduit les observateurs à ne voir dans les organisations patronales que des groupes de pression et à délaisser l’histoire et la sociologie du syndicalisme patronal européen. Or ce syndicalisme patronal, qui plus est européen, ne va pas de soi.
Comment les intérêts patronaux peuvent-ils être représentés et défendus comme « européens » alors qu’ils sont très hétérogènes et qu’ils ne sont pas également affectés par la construction européenne ? Comment des organisations parviennent-elles à faire entendre la voix d’un patronat européen ? Comment cette représentation s’articule-t-elle avec des formes nationales et internationales de représentation ? Comment les représentants patronaux participent-ils à la politique européenne ?
Les neuf chapitres de l’ouvrage collectif répondent à ces questions en étudiant les histoires tout à la fois nationales et européennes d’organisations (Businesseurope, CEEP, UEAPME, CNPF/Medef) et les différentes formes de représentation des entreprises et des patrons européens. L’étude de la genèse et de la structuration d’organisations patronales européennes montre le rôle qu’elles jouent dans l’histoire de la construction européenne et la place qu’elles ont acquises dans le fonctionnement de l’Union européenne.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

CONCLUSION. D’une sociologie politique à une sociologie économique de l’Europe des affaires (Fabienne PAVIS)

Extract

263 CONCLUSION D’une sociologie politique à une sociologie économique de l’Europe des affaires Fabienne PAVIS Maître de conférences en sociologie, Université de Nantes, IDHE Cet ouvrage s’attaque scientifiquement à un objet crucial et d’actua- lité : l’influence de l’Europe des affaires sur la politique européenne. En prenant le parti de travailler sur la représentation des patronats euro- péens, il exclut toute vision mécaniste, homogénéisante et téléologique de l’action patronale. À l’inverse, il considère qu’il ne va pas de soi pour les différentes fractions du monde des affaires représentées de s’engager idéologiquement, matériellement, humainement, dans les enjeux euro- péens. Il montre que les intérêts patronaux européens sont portés par des logiques spécifiques qu’il s’agit de restituer. L’ouvrage se donne les moyens de son ambition. Pour rendre compte des mécanismes sociaux de représentation des intérêts patronaux euro- péens et les théoriser, il multiplie les voies d’entrée dans l’objet. Grâce à un travail collectif de longue haleine réalisé par des spécialistes poli- tistes, historiens et sociologues, la problématique commune est alimen- tée par des enquêtes aux principes de construction variés : à la fois deux analyses synoptiques de la représentation patronale européenne et sept études de cas d’organisations patronales. Ces dernières constituent un échantillon contrasté en termes de statuts notamment : partenaire social ou non, club ou syndicat, bureau permanent à Bruxelles ou...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.