Show Less

La France et le concile Vatican II

Etudes réunies par Bernard Barbiche et Christian Sorrel

Series:

Edited By Bernard Barbiche and Christian Sorrel

Ouvert le 11 octobre 1962 dans la basilique Saint-Pierre, le XXI e concile œcuménique, dit couramment « concile Vatican II », a été fortement marqué par l’influence que la France, aux côtés d’autres pays, a exercée sur sa préparation et son déroulement : cardinaux et évêques, théologiens, experts, diplomates, journalistes ont joué à des moments clés un rôle décisif, non seulement dans l’aula conciliaire mais aussi dans des lieux prestigieux tels que la Villa Bonaparte (ambassade de France près le Saint-Siège), le palais Saint-Louis ou le séminaire de la via Santa Chiara.
Douze spécialistes réunis en présence de quelque cent soixante auditeurs dans le cadre du service des archives diplomatiques du ministère des Affaires étrangères (site de La Courneuve) le 9 novembre 2012, à l’occasion du 50 e anniversaire de l’événement, ont confronté les résultats de leurs recherches sur cette période exceptionnelle de l’histoire de l’Église. Le présent volume rassemble les communications qui ont été présentées lors de cette journée d’étude.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Avant-propos (Frédéric Baleine du Laurens)

Extract

AVANT-PROPOS Le colloque sur la France et le concile Vatican II dont ce livre pré- sente les actes réunis par les professeurs Barbiche et Sorrel s’est tenu le 9 novembre 2012 au siège de la direction des Archives diploma- tiques à La Courneuve. Peu de colloques scientifiques organisés ou accueillis par celle-ci ont suscité autant d’attention si l’on en juge par la qualité des intervenants et par le nombre d’auditeurs qui suivirent les exposés et les débats. En témoigna la présence du cardinal Jean-Louis Tauran, président du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux, ancien secrétaire pour les relations du Saint-Siège avec les États et ancien « archiviste et bibliothécaire de la Sainte Église romaine ». Le cardinal Tauran suivit de bout en bout les travaux du colloque et en tira les conclusions. Les organisateurs de cette réunion lui en savent profondément gré. Le professeur Bernard Barbiche fut à l’origine de ce colloque. Membre de l’École française de Rome au moment où s’ouvrait le concile Vatican II, ancien professeur à l’École des Chartes avec laquelle la direction des Archives diplomatiques entretient depuis tou- jours les meilleures relations, le professeur Barbiche avait, en tant que directeur scientifique du Centre national des archives de l’Église de France et membre du Comité pontifical des sciences historiques, tous les titres pour prendre une telle initiative et rassembler les concours indispensables au succès de ce colloque, notamment celui du profes- seur Christian...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.