Show Less

La littérature obstinée

Le roman chez Juan José Saer, Ricardo Piglia et Roberto Bolaño

Series:

Andrea Perdigón Torres

Une idée particulière de littérature est née au cours des XVIII e et XIX e siècles, période qui coïncide avec la naissance du genre romanesque moderne. L’émergence d’un roman moderne, issu des transformations de l’époque, configure un champ virtuel de caractéristiques qui a marqué aussi bien la théorie littéraire du XX e siècle que la production de textes.
Cet ouvrage présente une étude comparative des poétiques de Juan José Saer, Ricardo Piglia et Roberto Bolaño afin de questionner, d’un point de vue théorique, la vitalité de cette idée de roman moderne et, par voie de conséquence, de la notion même de littérature qu’elle suppose.
Puisant dans le contenu des essais et des entretiens de ces auteurs hispanoaméricains majeurs, l’analyse des formes narratives, réflexives et hybrides de trois de leurs romans ( La grande, La ciudad ausente et 2666) révèle chez eux la présence des traits principaux du roman moderne que le présent ouvrage examine en profondeur : l’indétermination, la réflexivité et l’expérience.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Conclusion

Extract

Seule la vie crée de telles zones où tourbillonnent les vivants, et seul l’art peut y atteindre et y pénétrer dans son entreprise de co-création. Gilles Deleuze, Qu’est-ce que la philosophie Il convient maintenant de récapituler le parcours tracé dans cette étude. Trois traits constituant l’idée de roman moderne ont été décrits et identifiés au sein des théories canoniques du genre romanesque – spécialement celles de quelques textes fondamentaux de Lukács, Bakhtine et Watt – et aussi à l’intérieur de la production d’essais et d’articles critiques de trois auteurs particuliers : Juan José Saer, Ricardo Piglia et Roberto Bolaño. Il a été ainsi possible de montrer comment l’indétermination, le rapport à l’expérience et la réflexivité sont des caractéristiques souvent attribuées à ce genre littéraire qui continuent à faire partie des préoccupations de ces trois écrivains hispano-américains, reconnus de nos jours comme étant des figures indispensables du panorama littéraire contemporain en langue espagnole. De cette manière, suivant les analyses menées pendant cette étude, nous espérons avoir montré de quelle manière l’idée de roman moderne demeure présente comme un élément actif au sein de la poétique globale de ces auteurs hispano-américains. Cette persistance a lieu en particulier grâce aux trois traits analysés, qui sont retravaillés et reformulés au cœur des idées individuelles du roman de Saer, Piglia et Bolaño et dont...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.