Show Less

Le parrainage en Europe et en Amérique

Pratiques de longue durée (XVIe – XXIe siècle)

Series:

Edited By Guido Alfani, Vincent Gourdon and Isabelle Robin

Hier comme aujourd’hui, le parrainage de baptême et la parenté spirituelle qui en découle constituent dans le monde chrétien un système d’alliances sociales entre familles et individus. Par-delà les motivations religieuses de l’institution baptismale, le parrainage est un instrument au service de stratégies sociales, économiques et politiques. Depuis une dizaine d’années, les sciences sociales (histoire, anthropologie, sociologie et sciences politiques) ont fait de ce sujet un champ de recherches particulièrement dynamique à l’échelle internationale.
Cet ouvrage collectif réunit des contributions de chercheurs de onze pays européens et américains relevant de disciplines différentes. Il a pour ambition d’étudier les pratiques de parrainage dans une perspective de long terme allant du XVIe siècle à nos jours. Il propose, pour la première fois, des comparaisons sur des terrains locaux et entre les différentes confessions chrétiennes : catholicisme, orthodoxies et protestantismes. Il entend aussi mettre en perspective les réalités européennes anciennes avec les usages du parrainage tels que les ont importés mais surtout adaptés les sociétés coloniales d’Amérique. Ce livre constitue une étape dans une réflexion collective sur le parrainage qui intéressera tous ceux, chercheurs, acteurs publics, citoyens, qui réfléchissent à la construction du lien social dans les siècles passés et dans le monde contemporain. Il met en lumière la souplesse de cette institution qui a assuré jusqu’à aujourd’hui sa pérennité tout comme l’inventivité avec laquelle les populations s’en sont emparé.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Partie II. Les usages économiques et politiques du paparrainage

Extract

PArtie ii les usAGes économiques et Politiques du PArrAinAGe 101 Parrainage et classe sociale Les réseaux personnels dans la société rurale en Westphalie (fin xviiie siècle-vers 1860)1 Christine fertiG Abstract Godparenthood has been an important religious institution in christianity for a long time. The article focusses on the social meaning of godparenthood for rural society in xviiith and xixth century. Families used this institution to restructure their social networks with relatives and neighbours. Social status played an important role in early modern rural society, and the construction of social networks could either reinforce or modify the status of persons and families. Beyond the level of individual families the texture of godparent relations imparts fundamental insights into the social structure of historical societies. The comparison of two rural communities in northwestern Germany reveals the coexistence of well-connected network societies and segregated rural class societies. The article demonstrates the promising prospects of research in the social significance of godparent relations. Le 26 décembre 1854 naquit Carl Voschefeld, quatrième des cinq fils de Bernhard Voschefeld et Engel Stickdorn, paysans à Löhne. À son baptême, trois hommes de Löhne furent conviés, dont Friedrich Voschefeld, âgé de 30 ans. Friedrich était un neveu de Bernhard, mais leur différence d’âge n’était que de sept ans. En plus de cette relation de parenté, les deux hommes étaient en contact au quotidien. Friedrich appartenait à la couche inférieure de la paysannerie sans terre, dont les familles vivaient...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.