Show Less

Que dire à l’Espagne ?

De l’isolement franquiste à la démocratie européiste, la France au défi, 1957–1979

Series:

Pablo Martin-Pañeda

Pourquoi de Gaulle, mythe vivant, accepte-t-il l’invitation d’un Franco sénescent en 1970 ? Anecdote polémique ou fait révélateur ? A priori, la France, pays déclaré des droits de l’Homme et terre d’exil de milliers d’antifranquistes, ne négocie pas avec une dictature. Or, contre toute intuition, c’est la disparition de Franco et le chemin vers la démocratie qui compliquent la relation franco-espagnole.
Vu du Quai d’Orsay, ce qui se noue entre 1957 et 1979, c’est le retour, aiguillonné par la Guerre Froide, de l’Espagne dans une Europe démocratique à économie de marché. Ce retour n’est pas linéaire, sinon ponctué d’à-coups et de reculades. La question de fond consiste à étudier les obstacles et les avancées d’un voisinage pétri de défiances. L’Espagne est moins marginale qu’il n’y paraît, car la diplomatie française se remodèle pour se tailler une place dans un théâtre ibérique stimulé par les appétits de Bonn, Bruxelles, Londres, Rome et Washington.
Enfin, l’Espagne devient pour la France le laboratoire d’une diplomatie mémorielle, où chaque acteur réécrit à des fins contemporaines une Histoire plus ou moins lointaine, parfois fraternelle, souvent conflictuelle. Stratégie, industrie, commerce et mémoire s’enchevêtrent dans cet emboîtement d’échelles et d’enjeux où chaque parti mise sur des émissaires d’envergure. Contre toute attente, c’est Madrid, et non Paris, qui donne le rythme à ce renouveau du dialogue, du regard et des pratiques.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Index

Extract

des institutions A Aérospatiale, 236, 248 Airbus, 236, 237 Aquiberia, 120 AP (Alianza popular), 13, 213, 223 B BIRD (Banque internationale pour la reconstruction et le développement), 13, 63, 67 Boeing, 236, 237 C CASA (Construcciones Aeronaúticas Sociedad Anónima), 235, 236, 248 CDU (Christlich Demokratische Union Deutschlands), 13, 216, 235 CEA (Commissariat à l’énergie atomique), 13, 116, 117, 118, 190 CEE (Communauté économique européenne), 13, 62, 67, 69, 87, 88, 89, 92, 99, 140, 142, 147, 151, 167, 168, 170, 186, 193, 194, 195, 196, 197, 198, 199, 212, 213, 216, 217, 221, 225, 226, 227, 235, 267, 269 CEN (Centre d’étude nucléaire), 190 CFLN (Comité français de libération nationale), 31, 34, 107, 214 CFP (Compagnie française des pétroles), 120, 170, 237, 248 CFT (Compagnie française de télévision), 139 CHEar (Centre des Hautes études de l’armement), 251 CNPF (Conseil national du patronat français), 13, 64 CNT (Confederación Nacional del Trabajo), 68, 209 COFACE (Compagnie française pour l’assurance du commerce extérieur), 13, 66, 67 COREPER (Comité des représentants permanents des États membres de la CEE), 13, 170, 193, 199, 215, 216, 256, 287 CSCE (Conférence pour la sécurité et la coopération en Europe), 197, 200 CSF (Compagnie générale de télégraphie sans fil), 137, 140, 232 D DAEF (Direction des Affaires économiques et financières), 13, 68, 120, 123, 124, 137, 139, 140, 146, 151, 164,...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.