Show Less

Accompagner vers l’emploi

Quand les dispositifs publics se mettent en action

Series:

Edited By Christèle Meilland and François Sarfati

Le chômage a pris une telle ampleur dans de nombreux pays d’Europe qu’il occupe une place première dans les préoccupations des citoyens. Il est également au cœur d’enjeux politiques. Cet ouvrage, composé d’une quinzaine de textes, propose de porter le regard sur les situations d’accompagnements des demandeurs d’emploi. Un tournant néo-libéral a clairement été pris. La volonté de maîtriser les dépenses publiques s’est partout accompagnée d’un discours idéologique de justification reposant sur des fondements « scientifiques ». L’économie d’inspiration néo-classique produit une action publique pensée en termes d’activation, d’incitation et d’information.
Analyser les dispositifs publics au concret permet d’abord de souligner, grâce à la comparaison internationale (Belgique, Suisse, Royaume-Uni, Québec, France, Tokyo, Brésil), la spécificité des politiques publiques nationales et, de fait, la singularité des dispositifs mis en place. L’ouvrage montre également le rôle prédominant des professionnels de l’accompagnement. Parce qu’ils mettent en œuvre des dispositifs individualisés, ils procèdent à une « activité de jugement » fondée sur des normes institutionnelles, sur une éthique professionnelle et sur des contraintes organisationnelles.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Avant-propos ([Sophie Bernard] [Dominique Méda] [Christèle Meilland] [François Sarfati] [Michèle Tallard])

Extract

9Avant-propos Sophie Bernard, Dominique Méda, Christèle Meilland, François sarfati et Michèle tallard Assurément, le langage est une arme. Et la société produit des luttes d’appropriation, de réappropriation et de détournement de celui-ci. Il y a bien longtemps que dans le langage ordinaire le mot « collaborateur » désigne moins des individus ayant participé activement au succès de l’ennemi, que des salariés qui œuvrent dans leur entreprise au quotidien. Le mot dispositif, qui figure en sous-titre de cet ouvrage, connaît les mêmes errements. Dans la théorie foucaldienne, le dispositif est une technologie de pouvoir. Par son entremise, l’autorité qui le met en œuvre surveille les individus et corrige celles et ceux qui ne se conforment pas à ses desseins. Amputé de sa dimension critique, le terme est aujourd’hui employé par les politiques publiques pour rassembler un ensemble hétéroclite d’énoncés normatifs, de règlements, de procédures cherchant à rationaliser le fonctionnement des institutions, à permettre aux individus de recouvrer leur dignité et plus largement organiser la société. La question de l’effet de ces dispositifs dans le domaine du travail et de l’emploi est une question récurrente à laquelle nous nous sommes attelés en cherchant à sortir tant d’un suivi quantitatif que d’une vision mécaniste. En effet, pour se déployer, les dispositifs supposent à la fois des publics et des professionnels, qui interagissent ensemble. Ce faisant, ils interprètent les règles et se les approprient. S’il...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.