Show Less
Restricted access

Entre belgitude et postmodernité

Textes, thèmes et styles

Series:

Edited By Marc Quaghebeur and Judyta Zbierska-Moscicka

Un autre livre de cette collection, De la belgitude à la belgité, s’attachait à la fortune critique et au renouvellement foncier que la Belgitude apporta aux études consacrées aux lettres belges francophones. Celui-ci s’attache à la dynamique créatrice elle-même. Il le fait à travers des œuvres qui précèdent, accompagnent ou font suite à ce mouvement de remises en cause et en perspective que fut la Belgitude.
D’Hubert Juin et Henry Bauchau à Pierre Mertens, Thomas Gunzig, Nicole Malinconi, Françoise Mallet-Joris et bien d’autres, le lecteur peut ainsi se colleter à une dynamique littéraire féconde, riche de mille et un jeux d’affirmation/travestissement identitaires. Origine historique et spécificités de ce mouvement sans véritable équivalent européen sont ainsi mises en exergue au travers d’une plongée qui est à la fois celle de la fin de la modernité en Europe et, pour la Belgique, de l’entrée définitive dans le fédéralisme étatique. Le texte éclaire tout autant le perpétuel jeu de rapports belgo-français que l’empreinte du silence d’Auschwitz sur la dynamique de cette génération.
Show Summary Details
Restricted access

Ballade tragique sous forme de quête de soi. Le Dernier Duc d’Occident de Gaston Compère (1977)

Extract

← 114 | 115 →

Ballade tragique sous forme de quête de soi

Le Dernier Duc d’Occident de Gaston Compère (1977)

Laurence BOUDART

Archives & Musée de la Littérature (Bruxelles)

Il n’a jamais cessé de chanter faux, toute sa vie. Voulant la note juste, et la ratant d’un rien à chaque coup.1

Introduction

En Belgique, peut-être encore plus qu’ailleurs, il ne saurait être question de déclinaison identitaire sans parler d’Histoire. Le contexte et l’inscription dans un hic et nunc s’imposent comme un passage obligé pour quiconque veut tenter de cerner la complexité d’une production littéraire qui, dès sa venue au monde, renferme des caractéristiques la rendant à la fois unique et plus problématique que la plupart des autres en Europe ; plus difficile à cerner mais sans doute plus riche lorsqu’on veut bien prendre la peine de l’observer.

Toute analyse critique, de quelque orientation qu’elle soit, ne peut faire fi des circonstances historiques et sociales de son émergence, ni de la position qu’occupe son auteur au sein de celles-ci. Au moment où les débats autour de la Belgitude battent leur plein, deux auteurs belges – déjà consacrés par la critique – produisent, pratiquement au même moment et sans concertation, des œuvres interrogeant une figure historique capitale pour l’imaginaire collectif belge : Charles le Téméraire (1433-1477). Le questionnement identitaire innerve ces deux textes, qui ont en commun de mettre...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.