Show Less
Restricted access

Le Continent basket

L’Europe et le basket-ball au XXe siècle

Series:

Edited By Fabien Archambault, Loïc Artiaga and Gérard Bosc

L’histoire du basket-ball s’est bâtie sur une erreur, d’ordre géographique. En effet, elle a longtemps consacré les États-Unis comme son centre unique, négligeant ce que les autres parties du monde avaient apporté à la balle au panier. Celle-ci est pourtant marquée par une diffusion planétaire, étonnamment rapide, avant les années 1920.
Ce livre réunit pour la première fois les meilleurs spécialistes de la question, et éclaire sous un jour nouveau les destinées du basket sur le Vieux Continent. C’est en Suisse que naît la Fédération internationale, en Allemagne que ce sport accède au statut olympique, dans les Pays Baltes qu’il est élevé à un haut niveau, tandis que l’ensemble des pays méditerranéens l’adopte comme une pratique majeure.
Sport par excellence des classes moyennes européennes, le basket-ball, initialement conçu comme un « anti-football » rationel et moderne, devient un des terrains privilégiés des affrontements de la Guerre froide. Dès lors, son histoire devient un outil privilégié pour saisir, en mouvement, une large part des dynamiques politiques et culturelles européennes, ainsi que la façon dont joue sur ces sociétés la référence américaine.
Show Summary Details
Restricted access

Hauts-lieux et petites patries

Extract



Introduction à la troisième partie

La quête de performances sportives des démocraties populaires et la course froide aux médailles qui oppose les pays du bloc de l’Est aux États-Unis modifient la place que tient l’Europe dans le monde du basket-ball (voir partie 2). Les victoires de l’Argentine (1950) puis du Brésil (1959, 1963) lors des premiers championnats du monde, les progrès en Asie, remarqués dès les années 1930 lorsque les joueurs Coréens systématisent l’usage du tir en suspension pour compenser leur taille1, ou encore les effectifs massifs de joueurs dans les colonies françaises du Maghreb avant les indépendances, prouvent cependant que le basket-ball constitue bien l’un des rares sports collectifs à être parvenu, après le football, à se répandre de façon notable sur l’ensemble de la planète. Déjà centrale quand la FIBA proclame son hégémonie depuis la Suisse, l’Europe reste néanmoins un espace clé de la géographie du basket-ball. Trois des quatre contributions réunies dans cette partie explorent les baskets français, italien, espagnol et grec des années 1950-19902. Le chapitre signé par Hans-Dieter Krebs s’attache pour sa part aux conséquences sportives de l’annexion de l’Alsace entre 1940 et 1945. Tous montrent comment l’histoire de la balle au panier s’insère dans des rapports transnationaux, où la question de la transcription des modèles dominants et des capacités des peuples à se les approprier...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.