Show Less
Restricted access

Connexions électriques

Technologies, hommes et marchés dans les relations entre la Compagnie générale d’électricité et l’État, 1898-1992

Series:

Yves Bouvier

Qu’à l’occasion d’un voyage officiel d’un ministre ou du président de la République, la délégation soit composée de chefs d’entreprise et de hauts fonctionnaires n’étonne plus. Drapeau et commerce sont associés au nom de la conquête des marchés internationaux, de la sauvegarde de l’emploi et du prestige national. Cette relation étroite entre la grande entreprise et l’État, généralement considérée comme une spécificité française du fait de son intensité, s’est d’abord construite dans l’espace national au cours du XXe siècle.
Cet ouvrage présente pour la première fois une réflexion dans la durée sur la relation d’un grand groupe industriel avec l’État. Fondée en 1898, la Compagnie générale d’électricité est devenue Alcatel-Alsthom en 1991. Inflexions politiques, changements de régime et guerres ont bien évidemment eu des effets directs sur les rapports entretenus entre la CGE et l’État, mais les rythmes profonds sont toutefois liés aux temporalités des technologies, à la définition des marchés et aux stratégies personnelles des managers. Passant des concessions municipales pour les premiers réseaux urbains d’électricité à la veille de 1900 aux investissements considérables du programme nucléaire et du rattrapage téléphonique dans les années 1970, la CGE a changé d’échelle avec le déploiement des politiques publiques dans un véritable processus de co-construction.
Show Summary Details
Restricted access

Sources

← 640 | 641 →Sources

Extract

Monsieur le Président fait remarquer que nos procès-verbaux sont, en effet, plus développés qu’on ne le fait généralement mais que le Conseil avait, jusqu’à présent, trouvé intéressant de fixer d’une manière parfaitement exacte l’historique de toutes les négociations ayant abouti ou non et que si cette façon de procéder présente l’inconvénient d’absorber beaucoup de temps, d’abord pour la rédaction du procès-verbal, ensuite pour sa lecture devant le Conseil, elle offre l’avantage de constituer un véritable document pour l’avenir s’il était besoin de se remémorer d’une façon précise telle ou telle ancienne affaire.

CA CGE 29 juin 1903

Les documents consultés aux archives nationales l’ont principalement été au Centre des archives contemporaines de Fontainebleau et au Centre d’accueil et de recherche des Archives nationales à Paris. Depuis, la plupart des cotes concernées ont été transférées sur le site de Pierrefitte-sur-Seine.

Ce très riche fonds comprend notamment les notes de conseillers dont Bernard Ésambert (97, 177, 1003, 1065, 1073), Jean-René Bernard (93, 94), Jean Daney de Marcillac (95). Les accords avec Thomson de 1969 (1058) mais aussi le suivi des affaires nucléaires (197, 1059, 1064) sont bien documentés.

Outre des dossiers de documentation (F90 21150 sur la Suède) et des notices techniques (F90 21152 sur la commutation par exemple), ces fonds comprennent les comptes rendus de la...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.