Show Less
Restricted access

La portée pratique de la phénoménologie

Normativité, critique sociale et psychopathologie

Series:

Délia Popa, Benoît Kanabus and Fabio Bruschi

Cet ouvrage cible la pratique qui est solidaire de la fondation de la connaissance réalisée par la phénoménologie, en voyant dans cette pratique la condition même de la formulation positive de son projet. Dans cette perspective, la critique sociale et la psychopathologie sont notamment les deux champs pratiques où la phénoménologie se trouve investie, par-delà son premier élan de critique théorique, pour intervenir sur les formes de normativité qui y sont à l’œuvre. En abordant ces champs à travers les différentes contributions qui le composent, l’ouvrage ambitionne d’analyser la portée pratique de la phénoménologie et de tester sa capacité à générer une attention au pouvoir émancipateur ou aliénant des organisations sociales. L’hypothèse de fond, collectivement partagée, est que la phénoménologie peut apporter une contribution à la construction d’une nouvelle posture critique à même de participer à l’émancipation des individus en situation de souffrance et d’injustice.
Show Summary Details
Restricted access

Le sujet de la vie nue. Actualité du Marx de Michel Henry (Marc Maesschalck)

← 142 | 143 →Le sujet de la vie nue

Extract

Marc MAESSCHALCK

Université catholique de Louvain

Comme le rappelait fort à propos Jean-Yves Calvez dans une postface qui accompagne l’une des nombreuses rééditions de son ouvrage de 19562, chaque étude produite sur la pensée de Marx dépend tout autant d’un contexte politique que d’un environnement intellectuel. Chaque étude dépend en effet à la fois de ce qu’elle croit voir avec plus d’évidence ou de force à la faveur des événements et de ce qu’une communauté scientifique de référence considère comme fondamental ou prioritaire parmi les questions à traiter. Si Jean-Yves Calvez a écrit dans une époque marquée par l’unité dogmatique d’une œuvre revendiquée en même temps comme une doctrine officielle, Michel Henry quant à lui a écrit dans une époque marquée par le doute post-stalinien et le besoin d’un renouveau intellectuel en rupture avec les idéologies officielles. Le marxisme althussérien est le symbole de cette nouvelle génération. Il prône une coupure dans la lecture de Marx qui est en même temps une coupure avec l’idéologie, le choix d’un anti-humanisme théorique comme condition d’interprétation du savoir pratique livré par Marx.

La lecture de Henry s’inscrit dans ce contexte et s’établit ainsi dans l’espace théorique qu’il a ouvert pour ou contre cette coupure, pour ou contre une anthropologie marxienne, pour ou contre une ontologie fondamentale de la subjectivité dans la pensée de Marx. Pour Henry, comme...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.