Show Less
Restricted access

Contribution à l’histoire du service public postal : de la Révolution au tournant libéral du second Empire

De la Révolution au tournant libéral du second Empire

Series:

Olivia Langlois

Peut-on parler de service public dès le XIX e siècle ? Cet ouvrage étudie l’émergence de cette notion au sein de l’administration postale, ses grandes réformes, sa législation et la jurisprudence la concernant, et ce dès la Révolution française.
La vigueur de l’institution postale et le caractère très concret de son activité donnent vie à cette problématique très juridique dont le risque était de rester théorique et désincarné. Le transport du courrier permet ainsi de redécouvrir cette notion de service public, véritable puzzle dans lequel s’imbriquent les idéologies, les attentes et les nécessités des époques.
Cette exploration à la fois historique, politique et juridique est éclairante sur la construction de l’attachement quasi viscéral des Français au service public, mais aussi à la Poste.
Show Summary Details
Restricted access

Conclusion générale

Extract



Dalloz, en 1856, soulignait déjà tout l’intérêt « de suivre avec attention le service des postes depuis son origine jusqu’à nos jours, à travers les différentes phases qu’il a successivement parcourues avant d’atteindre les proportions que nous lui connaissons aujourd’hui »1.

Ainsi, depuis 1804, la Poste continue d’être une direction générale rattachée au ministère des Finances, tandis qu’une ordonnance royale de 1817 substitue à la régie intéressée la régie simple au profit de l’État. Parallèlement se développent d’autres modes de communication, comme le télégraphe et les chemins de fer. Le télégraphe optique de Chappe naît afin de répondre aux besoins de transmission rapide découlant des guerres de la Révolution et de l’Empire. Cette finalité politique explique son exploitation exclusive par l’État légalement consacrée en 1837. L’avènement de la télégraphie électrique au cours des années 1840 ne tarde pas à susciter l’intérêt des particuliers. L’opinion envisage rapidement les avantages d’une correspondance rendue ultrarapide par l’électricité, et en réclame la mise à disposition du public, qui lui est accordée en 1851.

Le développement du télégraphe et son ouverture au public ne sont pas sans conséquences sur la Poste aux lettres car, pour des raisons pratiques, la fusion des services télégraphiques et de la Poste aux lettres est rapidement envisag...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.