Show Less
Restricted access

Glossaire des mobilités culturelles

Series:

Zilá Bernd and Norah Dei-Cas Giraldi

Les formes de déplacements présentes dans nos sociétés sont multiples : géographiques et culturels, passages – inter-, multi- et transculturels tout autant qu’inter-, multi- et transnationaux –, transferts et autres mouvances dues aux interpénétrations ethniques et culturelles. Ce glossaire les rassemble, les expose et répond au besoin pressant d’une véritable recherche comparatiste faisant dialoguer les cultures des deux côtés de l’Atlantique.
C’est ainsi que dans les différents domaines des sciences humaines et sociales, des spécialistes venus d’Afrique, des Amériques et d’Europe, exposent et débattent des questions fondamentales relatives aux mobilités culturelles. Les concepts-clés des exils, diasporas, migrations, frontières, transferts, transculturalités, transnationalités y sont analysés à travers le prisme de l’inter- et du transdisciplinaire. Les apports théoriques et méthodologiques de cet ouvrage sont nombreux et en font un outil indispensable dans la recherche actuelle.
Show Summary Details
Restricted access

Transportation (Pierre Ouellet)

← 354 | 355 →Transportation

Extract

Pierre OUELLET

Transportation, transmigration, transmutation. La mobilité qui caractérise notre époque ne concerne pas seulement les corps ou ce qu’on appelle l’information – comme lorsqu’on parle de la migration des personnes et des groupes ou de la circulation des signes et des symboles appartenant à différentes cultures –, elle touche aussi l’esprit ou la conscience, l’âme, le souffle, ce que les Grecs appellent psuchè ou pneuma, qu’on identifie le plus souvent à une sorte de « principe de vie », d’haleine vitale qui nous traverse de part en part, comme le sang circule dans nos artères, et d’où l’on tire notre identité, notre individualité, notre personnalité, ce qui fait qu’on a une âme ou un psychisme à soi, dont on croit qu’il nous appartient en propre, de fait comme de droit. Mais le sens de ces mots est beaucoup plus plus large qu’on le croit : il renvoie au processus d’« inspiration » grâce auquel on est non seulement « habité » et « animé » par un souffle ou une pulsation qui nous donne vie, mais littéralement emporté, transporté et transcendé par quelque chose d’autre que soi, qui vient d’ailleurs et va ailleurs, par cette grande respiration ou cette poussée d’air qui traverse tout être vivant et le porte loin au-devant, en quoi l’on peut voir les prémisses et la cause de toute métamorphose. La mobilité psychique ou pneumatique de l’être vivant et parlant que nous sommes renvoie, en effet, à un principe qui dépasse amplement celui de l’individuation par...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.