Show Less
Restricted access

Les trajectoires de l’innovation

Espaces et dynamiques de la complexité (XIXe-XXIe siècles)

Christophe Bouneau and Yannick Lung

Cet essai propose une approche interdisciplinaire de l’innovation, nourrie par les recherches et les débats récents et croisant les logiques spatiales et les trajectoires complexes de l’innovation. Pour l’économie de l’innovation, dans son acception globale, il s’agit ainsi d’articuler synchronie et diachronie dans l’étude des enjeux des sociétés contemporaines en dépassant les cadres disciplinaires classiques.
Les six auteurs – économiste, historiens, sociologue et géographes – présentent une étude croisée des trajectoires de l’innovation, focalisée sur les espaces et les dynamiques de la complexité. Les six chapitres s’imbriquent pour restituer d’abord ces trajectoires de l’innovation dans les champs des technologies de l’information et de la communication, des réseaux de transport et d’électricité et de l’économie du sport.
Dans une perspective transversale, ils s’interrogent ensuite sur la construction de la carte scientifique, sur les dynamiques des réseaux d’innovation des villes petites et moyennes, en déconstruisant la figure de la centralité et le jeu de l’agglomération spatiale dans les trajectoires de l’innovation.
Show Summary Details
Restricted access

CHAPITRE 6. Repenser la dimension géographique des trajectoires d’innovation (Yannick Lung)

← 200 | 201 →CHAPITRE 6

Extract

Yannick LUNG

Université de BordeauxUMR CNRS 5113 GREThA

On peut constater aujourd’hui un large consensus tant dans les milieux académiques que parmi les responsables politiques ou technocratiques, bref parmi les élites, pour considérer que l’innovation joue un rôle majeur dans le processus concurrentiel qui serait le moteur du développement économique et social. C’est ainsi qu’au début du millénaire, l’Union européenne affirmait à travers la stratégie de Lisbonne son ambition de faire de l’Europe la première économie fondée sur les connaissances. Au niveau national, une stratégie nationale de recherche et d’innovation (SNRI) a été lancée en France en 2009, s’inscrivant dans la poursuite de la politique des pôles de compétitivité instituée depuis la loi de finance 2005, afin de « renforcer par l’innovation l’attractivité et la compétitivité de nos territoires ». En 2010, reprenant le précédent allemand, la politique de relance associée au Grand Emprunt lancé par l’État français passe en grande partie par le programme Investissements d’avenir visant à concentrer les moyens supplémentaires sur quelques sites universitaires (le plateau de Saclay notamment). La sélection des projets déposés dans le cadre des différents appels d’offres n’y est alors justifiée que par l’« excellence ». Ce n’est qu’à la faveur du changement politique de 2012 que des questions d’équilibre territorial ont été récemment réintroduites.

← 201 | 202 → Ces politiques reposent sur l’hypoth...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.