Show Less

La Ville en scène en France et en Europe (1552-1709)

Series:

Edited By Jan Clarke, Pierre Pasquier and Henry Phillips

La contribution de ce volume consiste à s’adresser aux questions que provoque l’émergence du théâtre européen, mais surtout le théâtre français, dans le contexte d’un urbanisme grandissant. Dès le XVI e siècle, la ville et ses habitants sont témoins d’une évolution de plus en plus importante concernant l’architecture et la vie humaine. C’est en grande partie à travers le genre comique que ce livre explore ces transformations, selon les perspectives diversifiées que la ville produit à une époque de mutations sociales et d’expansion démographique rapide. L’identité de la ville en scène se construit tantôt par les possibilités de mouvement pour les citadins en allant d’un quartier à l’autre, tantôt par le passage de la ville à la campagne, tantôt par les possibilités de se rencontrer offertes par les foules et par les occasions sociales. Alors, la sociabilité comme elle est représentée sur la scène suscite non seulement le besoin de créer et de mettre en œuvre de nouvelles formes d’interaction humaine, mais aussi amène à réfléchir, implicitement ou explicitement, sur les valeurs qui s’y associent. Enfin, l’aspect imposant de la nouvelle ville invite à mettre en scène de manière imaginative cet environnement urbain. Le théâtre invente donc la ville en en faisant l’un de ses principaux personnages.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

HENRY PHILLIPS La Ville dans le théâtre du XVIIe siècle en France: espace dominant ou espace dominé? 47

Extract

HENRY PHILLIPS La Ville dans le théâtre du XVIIe siècle en France: espace dominant ou espace dominé? Au XVIIe siècle en France, peut-être même à toute époque, le théâtre repré- sente fondamentalement un phénomène urbain. Seule la ville semble pos- séder la capacité à renouveler les publics: à son tour cette régénération des publics et le développement des conditions urbaines engendrent le renouvellement du répertoire. Ce ne peut être une simple coïncidence si, en France, les grandes mutations de la capitale aboutissent à l’établissement de scènes fixes et permanentes. Le symbole de cette convergence se trouve dans le personnage du cardinal de Richelieu, qui entreprend à la fois la construction d’un quartier parisien et l’implantation d’un théâtre dans son palais, théâtre qui deviendra le foyer de la comédie moliéresque. En ef fet, l’évolution parallèle de la ville et de la scène crée les conditions d’un dialogue entre le théâtre et la ville, dialogue qui traduit les rapports qui se tissent entre le théâtre et l’espace où il s’accomplit. À divers égards, ce dialogue est déterminé par un certain nombre de combinaisons. La tension qui les relie entre elles permet au théâtre de réf léchir sur les relations humaines et les rapports des citadins avec les conditions sociales dans le contexte urbain. Plus particulièrement, le stable rivalise avec l’inconstant, et le solide s’oppose au...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.